Il pourrait bientôt être interdit de punir les enfants dans leur chambre

undefined 26 février 2023 undefined 16h04

Mégane Lourenco

Et si envoyer son enfant dans sa chambre était une mauvaise punition pour sa santé mentale ? Eh oui, au même titre que la fessée, cette punition est estimée trop violente pour les enfants. Selon Christine Schuhl, éducatrice, "Un enfant qui s’énerve et désobéit est un enfant qui ne va pas bien. Depuis quand laisse-t-on seul quelqu’un qui va mal ? C’est une sanction psychique inouïe et je pèse mes mots. Si on veut que l’enfant se calme, il faut rester avec lui". Pour l'éducatrice, il s'agirait bel et bien d'une VEO (violence éducative ordinaire). 

La loi pourrait bien s'en mêler comme cela a été le cas pour la fessée. Pour le moment, le Conseil de l'Europe n'a pas tranché officiellement en proposant de nouvelles recommandations punitives. Néanmoins, la loi encourage vivement les parents à appliquer une parentalité positive en misant sur le dialogue et non plus les punitions quelles qu'elles soient. Selon le Conseil, il faut privilégier le respect de l'enfant en adoptant une éducation positive.

Pour bons nombres de parents, punir un enfant dans sa chambre n'est pas perçu comme une solution violente. Reste à savoir ce que tranchera le Conseil de l'Europe.