Automne : 5 astuces pour survivre à la dépression saisonnière 

undefined 21 septembre 2023 undefined 14h10

Nicolas Cogoni

Parfois, l’arrivée de l’automne est synonyme de bad mood. Entre les jours qui raccourcissent, les températures plus fraîches et un manque d’ensoleillement conséquent, il n’est pas simple de garder le moral. Ce mal-être, parfois extrême, peut s’apparenter à de l’hypersomnie, une fatigue chronique accompagnée de somnolence la journée, d’une prise de poids et même d’un isolement social. Mais vous êtes loin d’être seul.e à subir cet épisode de déprime hivernale si désagréable. Et ça tombe bien, il existe quelques astuces simples à mettre en place quotidiennement, pour justement contrer ce mal qui vous ronge chaque année. On vous dit tout.


1. Un peu de changement dans votre assiette

On ne vous le dira jamais assez, mais tout se passe (ou presque) dans l’assiette ! Peu importe la période de l’année, les fruits et légumes de saison sont nos meilleurs alliés pour une bonne santé, aussi bien mentale que physique. En automne et en hiver, privilégiez le potimarron, le potiron, le poireau, le chou ou encore les champignons. Pour ce qui est des fruits, partez sur des kiwis, des figues, du raisin, des pommes ou des poires. D’ailleurs n’hésitez pas à varier les plaisirs et les modes de préparation comme les soupes ou les gratins. En plus de vous régaler, votre bien-être vous remerciera !


2. Sortez de chez vous !

Une fois en proie à cette anomalie chronobiologique, vous aurez tendance à vous renfermer sur vous-même… Grosse erreur ! Même si la motivation n’y est pas, que la grisaille et le froid vous empêchent de prendre l’air, forcez-vous un petit peu. Aérer son esprit, voir sa famille ou sortir avec ses amis vous écartera de l’isolement social qui vous pend au nez.


3. Faites de l’exercice physique

Eh oui, le sport fait partie des remèdes miracles. Mais attention, vous n’êtes pas non plus obligé.e d’y aller trop fort dès le début, au risque de vous dégouter un petit moment de l’activité physique. Marcher activement ne serait-ce que 20 ou 30 minutes par jour peut suffire à favoriser la production de l’hormone du bonheur (endorphine), parfait pour garder un moral d’acier.


4. Prendre un bain de lumière blanche

Majoritairement utilisée dans les pays nordiques qui connaissent des journées hivernales très courtes, la luminothérapie est idéale pour contrer la baisse de l’ensoleillement. Ce traitement médical consiste tout simplement à s’exposer à une lampe capable de recréer le spectre lumineux intense du soleil sans UV. Cette technique inhibe la sécrétion de l’hormone du sommeil (mélanine) et stimule la production de sérotonine qui saura recharger vos batteries.


5. Consultez un professionnel de santé

Vous pouvez toujours prendre rendez-vous avec votre médecin traitant et lui faire part de votre mal-être. Il pourra vous prescrire quelques séances de psychothérapie. Mais généralement, une simple cure de vitamines en complément d’une alimentation riche en fruits et légumes pourra faire l’affaireMettez toutes vos chances de votre côté et ça se passera bien, c'est promis ! L'un de nos préférés ? Cuure, qui réalise en quelques minutes un diagnostic de notre état physique et de nos besoins avant de nous proposer une cure de vitamines réalisée sur mesure et reçue chaque mois dans notre boite aux lettres. Prendre soin de soin n'a jamais été aussi simple.