Des scientifiques réveillent un virus "zombie" potentiellement dangereux pour l’humanité

undefined 10 mars 2023 undefined 16h57

Nicolas Cogoni

Une info tout droit sortie d’un plot de film apocalyptique. Pour le bien d’une étude, des scientifiques ont ressuscité un virus "zombie" aux propriétés infectieuses, enfermé dans le pergélisol sibérien. En raison du réchauffement climatique, cette couche de sol gelée située sous la terre fond de plus en plus rapidement, mettant au jour une multitude de vestiges anciens, allant des virus et des bactéries aux mammouths laineux, en passant par un ours des cavernes impeccablement conservé.

Le directeur de l'étude et professeur, Jean-Michel Claverie, a découvert des souches du virus congelés dans les puits de glace, incrustés sous la terre depuis des millions d’années. La souche la plus ancienne, datant de 48 500 ans, provient d'un échantillon de sol extrait d'un lac souterrain à 16 mètres de profondeur. Les échantillons les plus jeunes ont été découverts dans la carcasse d'un mammouth laineux, vieux de 27 000 ans, rapporte CNN.


Une menace pour l’humanité

Certains scientifiques craignent qu'avec le réchauffement climatique, le dégel du pergélisol ne libère d'anciens virus qui n'ont encore jamais été en contact avec des êtres vivants depuis des millénaires. Les plantes, les animaux et les humains pourraient donc ne pas être immunisés contre eux.

Sauf qu’il n'y a pas que les virus. D'anciennes bactéries pourraient également être libérées et réactivées pour la première fois depuis près de deux millions d'années. D'après les scientifiques, c'est ce qu'il s'est passé lorsque des troupeaux de rennes ont été décimés par une épidémie d'anthrax en Sibérie, mettant toute une région en quarantaine.

Alors même si la probabilité que ces virus infectent des animaux ou des êtres humains ne soit pas totalement clarifiée, les chercheurs estiment que les virus du pergélisol devraient être considérés comme une véritable menace pour la santé publique.