Les lâchers de ballons et de lanternes désormais interdits dans les Alpes-Maritimes

La préfecture des Bouches-du-Rhône avait déjà pris un tel arrêté en 2017, c'est au tour des Alpes-Maritimes d'interdire les lâchers de ballons et de lanternes. La raison? Protéger l'environnement. 

Les ballons qui s'envolent vers le ciel bleu et les lanternes lâchées dans la nuit, certes c'est joli, mais c'est un vrai fléau pour la planète. Le programme des Nations Unies pour l'environnement a même indiqué que les ballons faisaient partie des dix premiers déchets récréatifs retrouvés sur le littoral. 

Comme de nombreux déchets qui finissent dans la nature, les ballons et les lanternes se désagrègent en micro-déchets et finissent dans les estomacs des poissons, des oiseaux et autres animaux.

Voir cette publication sur Instagram

La pollution plastique entraîne de graves risques pour la santé de la faune sauvage dans le monde entier, touchant un grand nombre d’espèces, dont les baleines, les tortues, les poissons et les oiseaux. . À l’occasion de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs, célébrée le 11 mai, deux instruments des Nations Unies sur la faune sauvage joignent leurs voix aux écologistes du monde entier pour appeler à une action urgente concernant l’élimination de la pollution plastique et pour souligner les conséquences désastreuses de ce type de pollution sur les oiseaux de mer et les oiseaux migrateurs. . « Un tiers de la production mondiale de plastique est non recyclable et, chaque année, au moins huit millions de tonnes de plastique continuent d’affluer sans relâche dans nos océans et nos plans d’eau », déclare Joyce Msuya, Directrice exécutive par intérim du Programme des Nations Unies pour l’environnement. « Ce plastique se retrouve dans l’estomac des oiseaux, des poissons, des baleines et pollue notre sol et notre eau. La Terre étouffe sous les déchets plastiques ; et il en va de même pour nos oiseaux, qui jouent pourtant un rôle essentiel à la vie sur terre. » . #worldmigratorybirdday #journéemondialedesoiseauxmigrateurs #birds #oiseaux #pollution #plasticpollution #plastic

Une publication partagée par Programmme ONU Environnement (@onuenvironnement) le

La Préfecture des Alpes-Maritimes a donc pris la décision d'interdire de façon permanente les lâchers de ballons de baudruche et de lanternes lors des événements commémoratifs ou de loisir (ils étaient jusque-là autorisés à condition d'en faire la demande 30 jours à l'avance).

Même le nouvel an chinois ne sera pas épargné.

Fin des articles

Paramètres des cookies