Dry January : 8 bonnes raisons de tenir un mois sans alcool

© Joe_Potato

Si vous avez eu une période de fêtes bien gorgée d’alcool, un petit mois d'abstinence ou « dry January » peut s’avérer réellement utile. Le point sur 8 bonnes raisons de s’y coller.

Ok, on ne va pas se mentir, pendant ces vacances on s’est tous bien imbibés ! Punch à l’apéro, vin chaud, champagne… Ça s’est bien fait plaisir ! Mais lorsque le 1er janvier pointe le bout de son nez, il emmène avec lui ce concept saugrenu de « résolutions du Nouvel An » du genre : économiser de l'argent, perdre du poids ou encore faire du sport. Souvent, l'objectif est si grand ou compliqué que c’est un échec cuisant, après quelques semaines seulement. Sommes-nous donc condamnés à devenir et/ou rester de grosses loques ? Pas forcément ! Réfléchissez à ceci : et si vous pouviez atteindre tous les objectifs mentionnés en renonçant à une seule habitude, pour un court mois seulement. C'est vrai. Vous pourriez réduire votre risque de diabète et de cancer, votre cholestérol et le poids sur la balance. Vous pourriez également économiser de l'argent et mieux dormir la nuit. Comment ? Avec le Dry January.

Et c’est quoi le Dry January, exactement ?

C’est assez simple : pas d’alcool pendant tout le mois de janvier (et la bière, même avec du sirop, ça compte aussi !). Le concept est né au Royaume-Uni en 2013, lorsqu'un groupe à but non-lucratif appelé Alcohol Change UK a lancé le mouvement dans le but de collecter des fonds pour la sensibilisation et le traitement de l'abus d'alcool. La tendance s'est répandue dans le monde entier, et on ne compte plus aujourd’hui le nombre de personne qui essaie de s’auto-reboot en début d’année. Si vous aussi, vous souhaitez relever ce challenge, il est important de savoir pourquoi vous le faites. De notre côté, on vous donne de quoi y réfléchir en vous listant les avantages de faire une pause sur l’alcool, même si ce n'est qu'à court terme.

1: Un sommeil vraiment réparateur et plus d'énergie 

Contrairement à ce qu’on peut croire, s’effondrer après une nuit de beuverie n’est pas synonyme de bon sommeil. Après avoir ingurgité quelques verres, notre corps n'a pas la chance d'atteindre le sommeil profond (aussi appelé sommeil paradoxal) dont il a besoin pour se détendre et se régénérer. En toute logique, arrêter complètement l’alcool pendant 1 mois, c’est respecter son cycle de sommeil et donc mieux dormir et se sentir plus énergique au réveil. CQFD

2: Une plus jolie peau

L'alcool est un diurétique, ce qui signifie qu'il nous fait aller plus souvent aux toilettes et, fini par nous déshydrater. Et cette déshydratation peut avoir des conséquences graves sur la peau. Or, nous avons tendance à oublier que l'hiver assèche la peau. En d’autres termes, les fiestas à répétition déshydratent une peau déjà asséchée par le froid. Abandonner l'alcool et en augmenter sa consommation d'eau, c'est s’offrir un avantage considérable en termes d'hydratation pour une peau plus saine et plus radieuse.

Ah ! Et on oubliait les boutons qui vont avec les gueules de bois. Les niveaux élevés de sel et de sucre contenus dans les boissons alcoolisées peuvent déclencher l'hormone IGF-1, qui provoque une surproduction de gras sur votre peau (coucou les copains sur le menton !). Associez cela à l’augmentation des niveaux d'insuline, provoquant une inflammation et vous avez LA recette de l'acné. Un hiatus d'alcool peut potentiellement améliorer l'acné pour ceux qui en souffrent, donc.

3: Perdre du poids ou ne plus en prendre

Perdre du poids lorsque vous faites une pause sur l’alcool, c’est assez logique. En fait, si vous n'apportez aucun autre changement à votre alimentation, vous allez très certainement perdre du poids. En prime, vous pourrez même constater que vous êtes moins gonflé ou bouffi, ce qui vous fera vous sentir naturellement plus mince et bien dans votre peau.

4: Un meilleur système immunitaire

L'ivresse peut supprimer votre fonction immunitaire, ce qui peut vous rendre plus vulnérable aux agents pathogènes qui causent le rhume et la grippe, entre autres. De plus, une consommation fréquente d'alcool peut provoquer une inflammation dans tout le corps. Tout cela signifie qu’une pause, aussi courte soit-elle, peut aider à mieux lutter contre les maladies saisonnières.

5: Moins d’anxiété

Nausées et maux de tête sont les symptômes typiques accompagnant une gueule de bois. Mais cela arrive aussi de ressentir ce qu'on appelle un «coup de blues» ou des sentiments anxieux en lendemain de soirée. Si vous restez à l'écart de l'alcool pendant un mois, fini la gueule de bois et l’ « hang-xiety » comme disent les anglophones, ce qui signifie des nuits plus paisibles et des matins moins stressants.

6: Moins de maux de tête.

Un autre avantage de Dry January ? Moins de maux de tête. Ceux-ci sont généralement provoqués par la déshydratation qui se produit lorsqu'on boit de l’alcool. C’est également un symptôme de gueule de bois classique dont vous n'aurez pas à vous soucier pendant votre mois de janvier.

7: Une meilleure santé, en général

À mesure que votre corps s'ajuste à un manque d'alcool, votre tension artérielle diminuera probablement et votre foie guérira de tout effet d'une consommation excessive ou répétée d'alcool.

8: Economiser de l’argent

Dernière bonne raison de s’y coller et non des moindres : les finances ! Si vous achetez deux bouteilles de vin par semaine, vous économiserez au cours du mois entre 40 et 60€ environ, et c'est si vous achetez votre alcool dans un magasin plutôt que dans un pub (ah, ces lendemains où les poches sont pleines de tickets de caisse... Pourquoi on a payé cette tournée déjà ?). Venant directement après la saison des fêtes coûteuse, un peu d'argent de côté, c’est toujours bienvenu.

Prêt à faire une pause sur les apéros et autres soirées durant le mois de janvier ? Les paris sont lancés !

Fin des articles