Désormais, les bâtiments publics et monuments seront éteints la nuit à Nice

Pour des raisons de sobriété énergétique, la Ville de Nice a pris des mesures strictes et cela passe par une économie d'énergie !

C'est officiel ! Dès le passage, cet automne, à l'heure d'hiver, les bâtiments publics et monuments Niçois ne seront plus éclairés le soir. Cela prendra donc effet le 30 octobre. Une date qui, contrairement à bien d'autres grandes villes françaises est assez reculée. A Lille, par exemple, cette mesure est prise depuis le 5 septembre déjà. 

A Nice, cette mesure concernera les musées, les bâtiments publics, les monuments et les lieux administratifs à partir de 23h tous les jours. Par contre, le Maire assure que les éclairages dans les rues ne seront pas touchés. La collectivité estime ainsi réussir à économiser 140.000€ sur un an. Avec cette décision, la Ville de Nice s'inscrit dans une démarche de sobriété énergétique qui devient nécessaire.

Voici ce qu'explique La Ville de Nice : 

"Extinction des façades des musées et des éclairages décoratifs de la Ville et de la Métropole de 23h00 à 05h00. Sur Nice, éteindre dès 23h00 c’est une baisse de consommation de plus de 70 000 kWh/an, et un gain de plus de 140 000 euros. Délestage des équipements routiers adaptés et sécurisés entre 23h00 et 05h00 du matin, sans risque pour les piétons : A Nice : extinction de la Voie Mathis, de l’avenue Simone Veil, une boule sur 3 des candélabres de la Promenade des Anglais, et extinction des parcs fermés la nuit, Ces actions permettent une économie de 10% des consommations, soit -1000 KW/jour et près de 2000 euros/jour.

Parallèlement des mesures complémentaires sont mises en œuvre au sein de la Métropole notamment dans les stations de ski où l’attention sera portée sur des mesures d’éco-conduite des remontées mécaniques pour réduire la vitesse des appareils lors des faibles affluences, ou encore la programmation de la neige de culture dans les heures creuses de nuit et la mise en place d’un système intelligent de mesure sur les dameuses pour rationaliser les interventions en fonction de la hauteur de neige."

En savoir plus

Fin des articles