Banksy rend hommage au personnel soignant dans une nouvelle œuvre touchante

Depuis plusieurs années, Banksy distille ses créations un peu partout dans l’espace public dans le but de faire passer des messages politiques. Loin de ses habituels tags profondément contestataires et engagés, Bansky a cette fois-ci changé son style artistique pour rendre hommage au personnel soignant.  

Alors que le Royaume-Uni est devenu le deuxième pays le plus endeuillé au monde par le virus, avec plus de 30 000 décès au 6 mai, Banksy apporte son soutien aux soignants dans une nouvelle œuvre touchante. Visible dans les couloirs de l’hôpital de Southampton au Royaume-Uni, l’œuvre d’un mètre carré, réalisée presque uniquement en noir et blanc, rend hommage à ces héros en blouse blanche qui se battent depuis maintenant plusieurs mois contre la pandémie de Covid-19.
 

Des nouveaux super-héros

L’œuvre représente un enfant à genoux qui joue avec la figurine d’une infirmière masquée, bras tendu et cape au vent comme les super-héros. À côté, dans la poubelle, Batman et Spiderman ont été délaissés. L’artiste anonyme a légendé son œuvre "Game changer", comme pour signifier que les soignants qui se battent quotidiennement pour sauver des vies sont devenus les nouveaux super-héros. Il a accompagné le tout d'un mot pour le personnel soignant : « Merci pour tout ce que vous faites. J’espère que ceci illuminera un peu cet endroit, même si le dessin n’est qu’en noir et blanc ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le


Une œuvre mise aux enchères
 

Offerte à l'hôpital, l'œuvre sera par la suite mise aux enchères à l’automne et l’argent récolté sera versé à la NHS, le système de santé britannique. « Notre famille hospitalière a été directement touchée avec la perte tragique de plusieurs membres de nos équipes et d’amis », confie Paula Head, représentante de l’établissement, à la BBC. « Le dessin sera chéri par tout le monde à l’hôpital, lorsque les gens prendront le temps de faire une pause, de regarder et d’apprécier cette œuvre. Sans aucun doute, elle redonnera le moral à tous ceux qui travaillent et sont soignés dans notre hôpital ».  

Fin des articles