Top Chef : Adrien et Mallory déjà contraints de fermer définitivement leur friterie

La décision a été prise par les deux candidats de Top Chef 2020 le 20 juillet.


Adrien Cachot et Mallory Gabsi s’étaient lancés dans un projet fou.
Le 140° Street, une friterie éphémère, venait d’ouvrir ses portes le jeudi 16 juillet, mais les deux chefs n’étaient certainement pas prêts pour un si gros succès. En effet, le restaurant, victime de son succès, a engendré une clientèle si importante que les deux cuisiniers ont été contraints de le fermer définitivement.

« On s’attendait à faire maximum 400 couverts par jour et ça a fait 1000 hier (jeudi) ; en gros, on s’est fait déborder. Nous ce n’est pas notre métier, ça s’apprend. Je pense qu’on a appris beaucoup hier », confiait Adrien Cachot au Parisien. Pourtant, l’objectif était de pouvoir servir jusqu’au 1er août. Une fermeture temporaire était prévue, par manque de matériel, mais celle-ci s’est transformée en fermeture définitive.


Un succès incontrôlable

« On a lancé ce projet pour vous rencontrer dans la vraie vie, échanger, rire. On est bluffés d’avoir eu autant de retours positifs, de vous voir si heureux, mais on est vraiment désolés, l’aventure doit s’arrêter ! », a expliqué Mallory dans sa story Instagram. 

La crise sanitaire est également un argument de choc dans cette triste décision : « Vous avez été très nombreux, mais au vu de la situation actuelle, avec le Covid et les mesures qui ont été prises aujourd’hui… On ne veut exposer personne ». La réouverture des restaurants a effectivement entraîné une flopée de restrictions. Des restrictions impossibles à respecter au 140° Street, par manque d’organisation et de moyens.

Mais, même si le succès a été court, les deux anciens chouchous de Top Chef reviendront « bientôt » si on se fie à la promesse de Mallory. 

Regardez cette publication sur Instagram

CA DEGOULINE DE PLAISIR ! Le meilleur de la gastronomie belge façon street-food dans toute sa splendeur ! ? #penichelatelier #latelier

Une publication partagée par @ peniche_latelier le

Fin des articles