Cet aliment permettrait de vivre plus longtemps selon une étude

undefined 22 août 2023 undefined 14h06

Heloise Pitot

À tous les amateurs de plats pimentés, nous avons une bonne nouvelle pour vous ! Le piment aiderait, selon une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology, à réduire le risque de décès par crise cardiaque ou par accident vasculaire cérébral. Une consommation régulière favoriserait également la perte de poids, diminuerait les risques de diabète et de cancer. En plus de donner du goût en bouche, le piment régule notre système.


Une étude de grande ampleur

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 22 811 personnes adultes venues d’Italie, car leur consommation dite "méditerranéenne" est propice à l’ajout du piment dans leur assiette au quotidien. Pendant les 8 années d’observation sur ces personnes, son absorption régulière a diminué de 26% les risques de maladies cardiovasculaires et de 23% le taux de mortalité face au cancer. 


Les bienfaits

Le piment est principalement composé de capsaïcine, l’élément qui vient titiller nos papilles, c’est ce qui le rend si piquant. On n’aurait pas mis notre main à couper mais la capsaïcine, qui nous enflamme la bouche, a des propriétés anti-inflammatoires et vient réguler le métabolisme. Elle intervient également dans la perte de poids grâce à « l’activation de différents récepteurs et à un meilleur contrôle de l’insuline ». Décidément, la capsaïcine est le super-héros de nos assiettes, « elle induirait l’apoptose des cellules tumorales » et nous aiderait à réguler le fonctionnement intestinal.

Et en plus de nous régaler, son goût nous fait partir aux quatre coins du monde !