Une collection emblématique du couturier Yves-Saint-Laurent installée à Nice

Traditions asiatiques et inspirations orientales pour des tenues résolument modernes et intemporelles : les collections que l'Asie a inspiré au créateur Yves-Saint-Laurent sont exposées à Nice jusqu'au 6 octobre.

Après avoir été présentées à Paris l'année dernière dans la fondation du créateur, les 35 tenues haute couture inspirés par l'Orient à Yves-Saint-Laurent sont au musée des Arts Asiatiques de Nice pendant 6 mois.

Comme ses proches le rapportent, "il voyageait peu mais son esprit était toujours ailleurs, et notamment en Asie". Ce n'est pas sans raison que deux de ses plus grandes inspirations étaient les livres et Buddha, symboles qui entourent d'ailleurs le couturier sur la photo qui accueille les visiteurs à l'entrée de l'exposition.

C'est de cette façon, et grâce aux objets qu'on lui rapportait, qu'Yves-Saint-Laurent a dessiné des collections qui rfont écho à l'Inde, le Japon et surtout la Chine. Turbans, kimonos, tissus multicolores et fils d'or... le créateur a détourné des techniques et des matières de tenues traditionnelles pour les adapter à la société moderne et créer des vêtements qui respectent les mouvements du corps.

Voir cette publication sur Instagram

[ACTU] — LES VOYAGES IMAGINAIRES « Je suis très seul. J’exerce mon imagination sur les contrées que je ne connais pas. Je déteste voyager. Par exemple, si je lis un livre sur les Indes, avec ces photos ou sur l’Égypte où je ne suis pas allé, mon imagination m’emporte. C’est là que je fais mes plus beaux voyages. » Yves Saint Laurent, entretien avec Catherine Deneuve pour Globe, 1986 Après avoir été présentée au @museeyslparis, l’exposition « L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent », consacrée à ses « voyages imaginaires », ouvre ses portes au Musée des Arts asiatiques de Nice ce samedi 6 avril. — IMAGINARY VOYAGES « I am very much alone. I use my imagination to conjure up countries I don’t know. I hate to travel. For example, if I read a book about the Indies with photos or about Egypt, where I’ve never been, my imagination takes me there. That’s where I take the best trips. » Yves Saint Laurent, Interview with Catherine Deneuve in Globe, 1986. After having been shown at @museeyslparis last fall, the exhibition « Yves Saint Laurent: Dreams of the Orient », dedicated to his « imaginary voyages », opens its doors at the Musée des Arts asiatiques in Nice, on April 6, 2019. — Dernier défilé rétrospectif @centrepompidou, Paris, 22 janvier 2002 © Yves Saint Laurent / Photo Guy Marineau — @departement06 @christophemartinarchitectes @myslmarrakech #asieysl #imaginaryvoyages #india #inspiration #yvessaintlaurent #fashion #design #centrepompidou #paris #museeysl #museeyslparis #myslmarrakech

Une publication partagée par Musée Yves Saint Laurent Paris (@museeyslparis) le

Accessoires, croquis, bijoux, costumes traditionnels et tenues innovantes, L’Asie rêvée d’Yves-Saint-Laurent invite à découvrir des pièces emblématiques et captivantes tant par leurs esthétique que leur histoire.

L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent
Musée des arts asiatiques
405, Promenadre des Anglais - Nice

Jusqu’au 6 octobre 2019
Entrée gratuite

Fin des articles