Nantes : un centre pour accompagner les femmes victimes de violence va ouvrir en 2019

© triocean

C'est la première fois, en France, qu'une collectivité porte un tel projet global autour des violences faites aux femmes. Un centre de consultation post-traumatique pour accompagner les femmes victimes de violence ouvrira mi-2019 à Nantes. 

En 2014, Johanna Rolland, maire de Nantes, avait promis de s'emparer de la question de la violence faite aux femmes. Mi-2019, un centre de consultation post-traumatique pour accompagner les femmes victimes de violences devrait ouvrir ses portes sur l'Île de Nantes, boulevard Vincent Gâche. À proximité de l'actuel CHU et du futur quartier de la santé, ce centre rassemblera des acteurs professionnels et associatifs dans un même objectif : faciliter le parcours des femmes en organisant leur prise en charge, de la crise à la reconstruction. 

L'idée est de lever le voile sur les violences faites aux femmes dans la région, et d'accompagner les victimes en facilitant leurs démarches et en réunissant les différents interlocuteurs en un lieu clé. En France, c'est la première fois qu'un tel projet est porté par une collectivité

« Face aux violences faites aux femmes, il est impératif d'agir. C'est pourquoi j'ai pris l'engagement de la création d'un centre de consultation post-traumatique. En 2019, un lieu d'accueil dédié sur l'Île de Nantes et ouvert 24h/24 et 7 jours/7 permettra, grâce à l'intervention complémentaire et coordonnée d'associations et d'acteurs institutionnels, d'accompagner les femmes, depuis la situation d'urgence jusqu'à leur reconstruction physique et psychique. Leurs enfants, victimes collatérales des violences conjugales, seront également pris en charge par ce centre. » déclare Johanna Rolland.