Un Nantais perd en moyenne 128 heures par an dans les bouchons

Selon l'étude Traffic Index publiée par TomTom, Nantes est la dixième ville de France où on bouchonne le plus, bien loin derrière Paris où les automobilistes passent en moyenne 150 heures par an dans les bouchons.

Klaxons, insultes etc. : cette scène quotidienne de perte de patience, on ne la connaît que trop bien. Mais avouons que ces accès de colère, on peut les comprendre.

En 2018, l’automobiliste nantais a perdu environ 128 heures bloqué dans les bouchons. Traffic Index, qui publiait cette information mardi, se penche sur des bases de données visibles grâce à la géolocalisation des véhicules. Plus de 550 millions de sources alimentent leur service d’information en temps réel. Sur 403 villes du monde, Nantes est classée 157e.

En détail

Quelles zones sont les moins praticables ? Sans grande surprise, c'est évidemment le périphérique ainsi que certaines grandes artères de la ville qui se bouchent aux heures de pointe matin et soir. Des bouchons qui se concentrent le matin à un taux de 68%. Ce qui équivaut environ à 18 minutes de trajet à ajouter (par tranche de 30 min de trajet).

Un impact forcément néfaste sur l’environnement, ainsi que sur nos nerfs… Alors pour lutter contre les bouchons, on covoiture et on prend les transports en commun !

Retrouvez l'étude complète en cliquant ici

Fin des articles