La gratuité des protections hygiéniques en test dans certains lycées

  • Sarah Leris
  • News
  • Publié le 22 Septembre 2020 à 12h36

En 2019, le gouvernement réunissait ministres et assos pour réfléchir à la gratuité des protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. La première phase de test est lancée, avec une douzaine de distributeurs de protections périodiques installés dans des lycées d'Île-de-France.


Il fallait que le sujet fasse polémique pendant cinq ans pour que le gouvernement lance les premiers essais, mais on y est ! Depuis un an, le gouvernement, à l'initiative de Marlène Schiappa, réflechissait à rendre gratuites les protections hygiéniques dans les lieux publics. « La précarité menstruelle est un sujet majeur », annonçait-elle, précisant également que la question de l'hygiène féminine « soulève des questions de santé environnementale liées à la composition des produits ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par m.nuitsrouges (@m.nuitsrouges) le

Alors que l'Ifop a récemment annoncé qu'une femme sur trois est concernée par la précarité menstruelle, des serviettes et des tampons hygiéniques sont désormais distribués gratuitement dans des lycées d'Île-de-France. Imagine un peu ! Fini les galères de tampons ou de serviettes hygiéniques une fois dans les chiottes, à devoir demander à une inconnue de te dépanner, ou plutôt de te sauver la life, ou pire, devoir mettre du PQ au fond de ta culotte en attendant le moment de rentrer chez toi. Le dispositif devrait se déployer dans beaucoup plus de lycées dans les mois à venir. Si c’est bien la moindre des choses, voilà tout de même une chouette nouvelle.

Fin des articles