Raconter l'autre et l'ailleurs : expo d'un photographe oublié au Pavillon Populaire

© Jean-Philippe Charbonnier

Jean-Philippe Charbonnier est l'invité du Pavillon Populaire dans l'exposition 'Raconter l'autre et l'ailleurs' jusqu'au 19 avril. Rétrospective d'un photographe méconnu.

A moins d'être un mordu de photographie, vous ne connaissez probablement pas Jean-Philippe Charbonnier. Et pour cause : s'il faisait partie du célèbre courant photographique de l'Ecole Humaniste de Paris, il n'a été que très peu représenté. (Pour te donner une idée, Robert Doisneau est l'un d'eux ; ainsi que Sabine Weiss, Willy Ronis et Édouard Boubat...) Cette exposition vient donc rendre hommage au travail trop peu plébiscité de cet artiste de talent.

Un photographe tout-terrain...

Jean-Philippe Charbonnier était comme qui dirait un photographe tout-terrain. Ses photographies sont autant de marqueurs de ses voyages à travers le monde. Il a baladé son objectif tant dans les villes les plus cosmopolites telles que New-York, ou Kyoto, que dans les lieux les plus isolés, comme le Sahara ou l'Alaska... Ses oeuvres viennent capturer des instants de vie de toutes sortes, des mineurs dans le Nord de la France jusqu'aux coulisses d'un défilé de Christian Dior, en passant par les consommateurs d'un supermarché américain.

© Jean-Philippe Charbonnier

... Au travail polyvalent

Il ne s'est évidemment pas arrêté là : Charbonnier a également travailé pour la revue Réalités ; certains de ses reportages seront exposés dans leur totalité lors de l'expo, comme par exemple les photographies sur les hôpitaux psychiatriques, dont une partie n'avait jamais été exposé car jugées trop graphiques. Enfin, le Pavillon Populaire se distingue en proposant une collection des photographies couleurs de l'artiste, jugées jusqu'à maintenant "indignes" d'être exposées. Des notes de Charbonnier lui-même viendront compléter l'exposition et apporter le point de vue du photographe sur ses propres oeuvres.

© Jean-Philippe Charbonnier

Comme toujours, l'entrée est complètement gratuite. Si vous souhaitez découvrir l'expo commentée, rendez-vous le mardi ou le vendredi à 16h pour une visite 'découverte'. Et pour aller plus loin, on vous conseille 'la visite qui prend son temps' tous les samedi à 11h, 14h, et 16h.

Fin des articles