[TEMOIGNAGES] Petites histoires d'amour avec des radins

  • La Rédac'
  • Société
  • Publié le 18 Novembre 2022 à 18h00

Parfois c'est flagrant, et ça ressort directement lors d'un premier date. D'autres, c'est plus subtile, et il faut des mois voire des années pour qu'elle soit dévoilée. La radinerie est-elle la preuve qu'on est raisonnable ou bien qu'on est chiant à mourrir ? Faut-il la flatter ou la fuir ? Pour t'aider à trancher, petit lecteur, on a recueilli des témoignages.

Premièrement, prends garde : ici, on ne suppose pas que l'homme est un chevalier servant dont le rôle principal est de rincer sa conquête. On vit dans un monde moderne, vois-tu, où chacun des sexes est en mesure de régler la note à la fin. Le féminisme n'est pas qu'une affaire de femmes, mon petit, c'est une question de bon sens. Ici, on ne part donc pas du principe conservateur selon lequel c'est l'homme qui règle la note et la femme qui paye ses grâces corporelles. Fuck l'ancien monde. Voici plutôt un florilège des histoires modernes au cours desquelles la radinerie se mue en goujaterie. 


Les dates qui tournent mal 


Marine, 28 ans 

Une fois, j'avais rendez-vous avec un mec qui me plaisait. C'était la deuxième fois qu'on se voyait (la première fois, c'était au parc). On se retrouve devant le cinéma, et là, le mec du guichet m'annonce qu'ils ne prennent pas la carte (c'était en Espagne). Je n'ai pas de monnaie sur moi, je pense que mon date va m'avancer... mais non ! Il paie pour lui avec son billet de vingt balles mais me parle d'un distributeur qu'il a vu plus loin, pour que j'aille tirer de l'argent moi-même. J'y suis allée. Par contre, je ne suis jamais revenue !

Alix, 25 ans 

On s'est connu chez des amis. Un jour, sentant tous les deux l'alchimie qu'il y avait entre nous, on s'est dit qu'il faudrait qu'on se voit un jour, rien que tous les deux. Rendez-vous pris le lendemain même. On se retrouve dans un super resto qu'il a spécialement choisi. On prend entrée, plat, dessert, vin. On passe un moment vraiment cool. Et puis, au moment de payer, il m'annonce qu'il a oublié son portefeuille et  je me retrouve à régler une note de plus de 200€... Quand j'en ai parlé à mon amie qui le connaissait, elle m'a annoncé que Martin était connu pour faire ce genre de coups. Le pire, c'est que je suis hyper généreuse, et que, si dès le début, il avait été clair et m'avait demandé de l'avancer, ça n'aurait pas posé de problème. Je l'ai recroisé à des soirées. Il ne m'a jamais proposé de me rembourser...

Flora, 24 ans 

Avec Paul, on s'est donné rendez-vous à la station Edgar Quinet pour trouver un endroit où se poser ensemble ensuite. On a marché pendant plus de 15 minutes car il comparait toutes les cartes et les prix des cocktails. Il était hors de question pour lui de mettre un pied dans un endroit qui ne proposait pas de Happy Hour. Après une étude comparative assidue, on s'est rabattus sur l'endroit le plus pourri du quartier, parce que les pintes y coûtaient 5€.

Lucie, 27 ans 

Au moment de payer, il a pris sa calculatrice, pour que chacun paye le montant exact de son repas. J'ai proposé de diviser par deux, car il n'y avait que quelques euros de différence entre ce qu'on avait pris. Il a refusé, catégoriquement. 


Être en couple avec un(e) radin(e) 


Adeline, 32 ans 

Ça fait 7 ans qu'on est ensemble. J'ai appris à tolérer ce que certains considèrent comme de l'extrême avarice. Mon mec passe sa vie à essayer de faire des économies. Quand on part en vacances, par exemple, il prend autant de passagers qu'il le peut en covoiturage. Du coup, notre voyage est prolongé de plusieures heures, pour gagner quelques euros à peine. Il dit que c'est pour le principe. Principe de quoi ? Je ne sais pas.

Clara, 39 ans

Mon mec est super radin, mais je trouve ça mignon. Il lui a beaucoup manqué quand il était petit. Maintenant, on gagne tous les deux bien notre vie, mais demeure en lui cette angoisse du manque. Jamais je ne lui reprocherai quelque névrose provenant de son passé...

Sarah, 23 an

Ma meuf est méga radine. Elle checke tous les bons plans, les Happy Hour, les restos avec des formules à moins de 10€. Elle ne se rend que dans les endroits qui offrent des promos. Le truc paradoxal, c'est que vu qu'elle trouve toujours un bon plan quelque part, on est du coup toujours dehors à dépenser. Le truc cool, c'est qu'elle me le paie souvent... En y réfléchissant, elle n'est pas radine. Juste adepte des bons plans, un peu pigeonne.

Cécile, 26 ans. 

Je suis restée pendant 5 ans avec un mec radin, mais c'est devenu trop pesant. On ne pouvait faire aucun projet car il passait sa vie à vouloir économiser. Tout son argent dormait sur son compte en banque. Pendant ce temps-là, on vivait dans un studio et on ne partait jamais en vacances, alors qu'on aurait largement pu se le permettre, même rien qu'une fois. Au bout d'un moment, j'ai claqué la porte. On ne peut pas passer sa vie dans la restriction. 

Anna, 25 ans

Il vérifiait que ce que je prenais dans le frigo était bien à moi. On avait chacun notre étage. Il dessinait des traits sur les bouteilles pour être sûr que je n'en boive pas en son absence. On faisait nos courses séparement. Il vérifiait même les doses de lessive que je mettais dans la machine à laver. Avec du recul, je pense qu'il y avait un problème sous-jacent, qui relevait de la pathologie. 


Le point de vue des radins


Thomas, 24 ans 

Je ne me considère pas comme radin. Simplement, quand je vois une fille pour la première fois, je n'ai pas envie qu'elle soit séduite pour les mauvaises raisons. Je préfère avoir un rapport d'égal à égal avec elle. On sépare la note, et c'est très bien comme ça, c'est équitable. Ensuite, en couple, c'est différent. 

Alexandre, 29 ans 

Je suis militant féministe, je m'investis à fond pour les droits des femmes. Je trouve qu'il ne serait pas cohérent, lors d'un rendez-vous, de tout régler. Pour moi, cela représenterait une forme de domination, une forme d'injustice sociale et d'irrespect, même. Ça n'a jamais posé de problème à personne, au contraire.

Léo, 22 ans

Je pense qu'être radin est aussi une question d'éducation. Mes parents m'ont toujours appris à compter, à ne pas gâcher, à faire attention. Ils m'ont appris la valeur du travail, mais aussi le fait d'agir pour soi. Le jour où je rencontrerai quelqu'un, j'aimerais qu'elle ait la même vision des choses.

Fin des articles