Les loups établissent domicile au coeur du Parc national des Calanques

undefined 13 février 2023 undefined 10h04

Laura P

Même si certains randonneurs ont désormais la frousse d'arpenter les Calanques, de peur de croiser une bête à "grandes dents", d'après les spécialistes, la présence de loup dans cet espace protégée est une très bonne chose et ça pour plusieurs raisons. La première : cela prouve que l'ecosystème est intacte et que les Calanques restent, malgré la surfréquentation estivale, un "lieu propice au développement de la biodiversité" et dans lequel les animaux se sentent en sécurité. Pour qu'un loup daigne s'installer dans un nouveau cadre, il doit se sentir suffisamment loin des hommes et à la fois suffisamment entourés d'animaux susceptibles de le nourir lui et sa meute. En d'autres termes, sa présence dénote d'une activité humaine moindre mais d'une faune dense

Parc national des Calanques Marseille
Parc national des Calanques - Alexandre G. ROSA ©

Le loup assure également un rôle sanitaire en éliminant les individus les plus faibles de chaque espèce (animaux malades ou blessés). Enfin, de manière anecdotique, le loup peut également réguler le nombre de cadavres d'animaux qu'il n'aurait pas tué lui-même. Soit des animaux atteints de maladies dont la prolifération ne saurait être contrôlés. 

Mi-janvier, le cadavre d'un jeune loup a été retrouvé sur la route reliant Cassis à Carnoux. Ce qui en fait la macabre preuve la plus récente que les loups ont bien établi domicile aux portes des villes et villages habités aux alentours de Marseille et qu'il faut être désormais extrêment vigilant