Une nouvelle sculpture d'ours géant symbolique à Marseille

L'ours Jayet ©

Un ours orange de 5 mètres a fait son apparition sur l’esplanade du J4 à Marseille pendant cette période de confinement. Critiqué ou adoré, l’oeuvre de l’artiste Jayet est une vraie merveille symbolique.

Miami, Los Angeles, Monaco, aujourd’hui, c’est à Marseille, près du Mucem, sur une esplanade bien dégagée, que l’ours a fait son apparition. Il mesure cinq mètres de haut et pèse six tonnes. Créé et imaginé par l'artiste sculpteur et plasticien Jayet, cet ourson biface est une sculpture à part entière qui peut en étonner plus d’un en cette période de confinement.. Avec un style inspiré de la Pop’art, et un physique de béton, l’ourson représente plus qu’une simple oeuvre d’art.

L'ours Jayet, choix symbolique 

Inspiré de Janus, dieu Romain, l'ours Jayet est une oeuvre unique en son genre. 2 faces pour 2 attitudes distinctes. Yeux grands ouverts pour le passé, clin d’oeil tourné vers l’avenir, l’ourson géant crée un univers pleinement coloré et ludique. Teinté d’un orange puissant, couleur de l’optimisme, il délivre à tous ceux qui le souhaitent, un vrai message d’espoir. « Le message dit qu’hier ce n’était pas forcément bien mais demain ce sera meilleur. C’est le symbole de cet ours », déclare l’artiste qui s’est inspiré du clin d’oeil de son ami, José Garcia.


L'ours et l'artiste

« L’ours c’est une symbolique, c’est l’énergie, c’est le futur, c’est la puissance et mon reflet ». Pour le sculpteur créatif, le choix d’un ours comme modèle relate d’une histoire personnelle, à laquelle nous pouvons tous s’identifier. Bonbons, peluches, le créateur est influencé par l’animal depuis qu’il est tout petit. Entre puissance et douceur, il est le reflet de l’enfance. L’ours, c’est l’inspiration de l’artiste mais aussi celle des enfants et de tous ceux qui ont envie de sourire un peu. De 28 cm à 5 mètres, il en existe pour toutes les couleurs et toutes les thématiques.

Rendre le sourire en cette période de confinement 

Autre message substantiel, faire oublier le confinement et partager une possible sortie d’hibernation. Installé pour un an, l’ours Jayet, n’a pas forcément posé ses valises au bon moment mais son arrivée n’a pas pu être retardée. Et pourtant, pari gagné, il réussit à transmettre joie et bonne humeur. « J’ai vu une dame qui faisait son footing avec sa fille, elle était heureuse. Elle m’a répondu que ça lui mettait de la gaité au coeur en cette période très compliquée. Rien que ça, ça me flatte ». Cible de polémique pour son arrivée en cette période compliquée, le bilan reste positif « 9/10 personnes aiment cet ours ». L’artiste Jayet en est conscient, l’art ne peut pas plaire à tout le monde.

« Moi j’ai une démarche artistique qui est positive et le message passe auprès de la majorité des gens ». Alors qu’il continue de travailler, chaque jour, dans son atelier, l’artiste est loin des « on dit ». Une plaque, « protège ton soignant » a été installée par ses soins, sur l’ours, pour inciter les gens à faire un don sur la cagnotte Leetchi des entrepreneurs, citoyens et artistes.


L'ours et l'artiste

C’est un projet privé, sans aucune aide financière de la ville. Pour l'artiste, le principal est de donner de la visibilité à son travail et faire du bien à ceux qui en ont besoin en ces temps compliqués.

Fin des articles