5 films pour avoir l'impression de voyager sans quitter son canapé

  • La Rédac'
  • Pop Culture
  • Publié le 30 Juillet 2021 à 18h00
" Into the wild "

Cet été, vous n'avez pu débloquer les fonds nécessaires pour agiter votre carcasse hors de votre train-train quotidien marseillais. Bloqués à Marseille, vous vous prenez à rêver d'ailleurs et à mater les profils insta des influenceurs travelling. Ça arrive. Toutefois, sachez qu'on peut toujours voyager. Avec son esprit, par exemple. Avec ses yeux, aussi. On vous a concoté une liste de films qu'il suffit de regarder pour prendre sa dose de vitamine nature.

Vicky Cristina Barcelona

Avec Woody Allen, on voyage toujours, au moins visuellement. Quoi que l'on pense de la portée de ses films, on ne peut définitivement pas blâmer l'esthétisme dont chacun fait preuve. Dans Vicky Cristina Barcelona, deux amies américaines aux caractères diamétralement opposés viennent passer quelques jours à Barcelone. Entre exploration des beautés de la ville (dont celle d'Ovedio vers laquelle elles s'envolent rapidement), bon vin et luxure, le film est une ode à l'épicurisme. Sur fond de drame sentimental, aussi, bien-sûr... 


A bord du Darjeeling Limited

Dans cette comédie dramatique, Wes Anderson fait voyager trois frères qui ne se parlent plus depuis des années. C'est une longue croisière, aussi bien ferroviaire que spirituelle, à laquelle la fratrie va se livrer. Et nous, à travers leurs yeux, on (re)découvre l'Inde, notamment son désert magnifique. Au fil de la route, la complicité se renoue peu à peu entre les trois hommes...


La Grande Bellezza
 

On est à Rome et c'est l'été. Dans ce film, le cinéaste (Paolo Sorrentino) contemple ; les palais romains, les rues de la ville endormie, et les souvenirs du héros, Jep Gambardella. Ce dernier, ancien romancier traînant depuis une réputation d'écrivain frustré, continue de fréquenter les soirées de la cité éternelle, même s'il admet se "sentir vieux". On arpente les rues de la ville aux sept collines avec lui.


Into the Wild

Into the Wild est sans doute un des récits de voyage les plus incontournables. Christopher, le personnage principal, vient d'obtenir son diplôme universitaire avec brillo. Malgré tout, il veut partir loin de cette société de consommation qu'il exècre, loin de cette existence sans surprises, loin de cet avenir qui lui semble tout tracé. Il traverse les Etats-Unis, du Colorado à l'Alaska, d'où les paysages extraordinaires. Il vit en totale communion avec la nature. Mais bien sûr, dans la solitude, tout n'est pas que quiétude et sérénité.


Carnets de voyage

Deux étudiants argentins (Enernesto Granado de la Serna et Alberto Granado) d'origine bourgeoise, partent sillonner les routes sur leur moto. Ils parcourent plusieurs milliers de kilomètres à travers la Patagonie, le Chili, le Pérou, puis enfin l'extrême nord du Venezuela. Ils y découvrent dans le même temps la beauté de leurs terres et la misère qu'elle abrite. Un véritable voyage initiatique qui fera naître un engagement révolutionnaire, celui de celui que l'on nommera plus tard le "Che"...

Fin des articles