Un robot-méduse débarque dans le Vieux-Port pour collecter les déchets

© Iadys

On aime ce genre de technologie. À compter de la semaine prochaine, un petit robot nommé Jellyfishbot fera son apparition dans le Vieux-Port. Son rôle : aider les agents de la ville à nettoyer les déchets et l’hydrocarbure accumulés à la surface de l’eau. Un coup de pouce loin d’être négligeable.


Un petit nouveau fait son apparition dans les eaux du Vieux-Port dès la semaine prochaine. Jellyfishbot est un petit robot, assez mignon, dont la qualité première est de collecter les déchets et l’hydrocarbure à la surface de l’eau. Fabriqué par la start-up Iadys, basée à Roquefort-la-Bédoule (Bouches-du-Rhône), l’engin sera utilisé quotidiennement par les agents de la métropole (via une télécommande à distance) à partir de la semaine prochaine. Ces derniers n’auront donc plus à utiliser des épuisettes.


© Nice-Matin

Jellyfishbot est un petit cube de 70 cm sur 70 cm fonctionnant avec des batteries électriques donc l’autonomie peut atteindre 8 heures. Au total, il peut « nettoyer » une surface de 1 000 m2 par heure à la vitesse de 1 noeud. Derrière lui, l’appareil dispose d’une grand filet de 80 litres que les agents de la métropole se chargent de changer dès qu’il est plein. Une technologie qui vient en aide au personnel, améliore le rendement et peut atteindre des zones d’ordinaire difficilement accessibles (entre les bateaux contre les quais par exemple).

Le Vieux-Port mais pas que…

En plus du Vieux-Port, Jellyfishbot devrait être utilisé "dans certains des 25 ports de la ville comme celui de la Pointe Rouge ou du Frioul", indique Nicolas Carlési, fondateur et inventeur de Jellyfishbot, à France 3 PACA. L’an dernier, le robot avait déjà officié à Cassis, Cannes et même à Mayotte. Et d’ici l’an prochain, une nouvelle version autonome de l’appareil devrait voir le jour.

Petit robot deviendra grand…

Fin des articles