Les marins-pompiers de Marseille vont tester un masque de plongée Décathlon pour se protéger du Coronavirus

Bataillon des Marins Pompiers de Marseille ©

En pleine crise du Coronavirus, le masque Easybreath de chez Decathlon ne cesse de surprendre. D’abord modifié pour servir de respirateur, il va maintenant être testé par les marins-pompiers de Marseille en guise de masque de protection lors de leurs interventions.

Chez nos voisins Italiens, le masque Easybreath de Decathlon se montre déjà bien utile dans les hôpitaux. Le haut du tube peut être amélioré pour transformer le masque en une pièce compatible avec le précieux respirateur et contribue ainsi à sauver des vies. Au-delà de son usage frivole à la plage et en calanques, l'utilité de ce masque de plongée n’a pas fini de nous étonner. Dans la lutte contre le propagation du Covid 19, des marins-pompiers de Marseille devraient tester ce masque pour se protéger du virus.

Le masque de plongée Easybreath pourrait protéger les marins-pompiers des projections 

Ce produit phare de Decathlon a pour particularité de recouvrir la totalité du visage. C’est pourquoi des marins-pompiers de Marseille en seront équipés dans certaines ambulances pour les protéger des projections des malades pouvant les contaminer. Même si ce procédé n’a pas encore d’approbation scientifique, il garantit un minimum de protection à nos marins-pompiers exposés dans les premières lignes de l’épidémie.

Face à cette crise sanitaire et au manque cruel de masques chirurgicaux, Decathlon a décidé de retirer ce fameux masque de plongé Easybreath pour le réserver au corps médical.

Le masque Easybreath déjà approuvé par un dentiste Marseillais

Le chirurgien-dentiste Marseillais Paul Amas a lui-même testé le masque Easybreath et conseille son utilisation dans le cadre médical. Si le masque ne protège pas à 100% du Coronavirus, il limite les chances de contamination en protégeant entièrement le visage des projections des malades.

Fin des articles