Le premier musée subaquatique d'Europe au large de la plage des Catalans !

Istock ©

Le Musée Subaquatique de Marseille MSM, déjà grandement plébiscité par les médias, va plus que jamais démontrer sa raison d’être : artistique, pédagogique et scientifique en faveur de la protection et de la conservation des milieux marins. Récif artificiel constitué de huit sculptures situées dans l’Anse des Catalans, le Musée immerge sa nouvelle sculpture connectée, Résilience, en parfait accord avec la thématique de la décennie des Nations Unies des sciences océaniques pour le développement durable (2021 à 2030).

Touché. Coulé. L'association Les Amis du Musée Subaquatique a obtenu gain de cause auprès du collectif de défense du littoral 13. Les dix sculptures conçues spécialement pour le musée seront bel et bien immergées à 5 mètres de profondeur et à une distance de 100m au large de la plage des Catalans. Préparez votre assortiment masques/tubas/palmes et ressortez votre vieil appareil photo étanche des années 2000 ou votre GoPro, on vous dit tout ce qu’il faut savoir de cette expérience sous-marine. (Spoiler alert : non, vous ne trouverez pas la statue du Prince Eric au fond de l’eau.)

10 sculptures pour 10 artistes

Non content d’être le premier musée subaquatique de France, c’est aussi le premier musée subaquatique multi-artistes d’Europe ! Pour varier les styles sur le thème de la mer, les 10 sculptures d’environ 2 mètres ont chacune été réalisées par un artiste différent. Sur les 400m2 de surface consacrés au musée, vous pourrez alors découvrir un buste de Neptune aux côtés de « Néreides » de l’artiste Evelyne Galinski. Vous croiserez aussi une naïade du sculpteur David Galbiati… Pour donner un avant-goût de ce musée subaquatique, les dix sculptures sont exposées depuis le 14 mars au GRASM de Marseille (club de plongée et d'archéologie) situé à l’Anse du Pharo.

De l’art, du sport et de la sensibilisation

Plus qu’un projet artistique, le musée subaquatique a aussi pour but de sensibiliser les marseillais à la faune et la flore marine. Plus que jamais, nous devons prendre soin de la mer et des océans. Soucieux de la préservation de l’environnement marin, les sculptures ont été réalisées avec du ciment à pH neutre et disposent d’abris pour les poissons. Même leur surface a volontairement été laissée granuleuse pour permettre aux algues et la vie sous-marine de se développer librement dessus. Une dernière question vous taraude ? Oui, vous trouverez l’emplacement de ce musée aquatique sans problème. Une main courante en acier sera présente en surface et des bouées de sécurité seront aussi mises à disposition sur l’espace muséal. Rendez-vous à la plage des Catalans pour découvrir ce musée hors norme.

Sculpture connectée : un défi technologique et une 1ère mondiale à Marseille

« Cette neuvième sculpture est à la fois esthétique et inédite puisqu’elle se cristallise autour de la technologie. L’Art est une source d’éveil, d’inspiration, d’émerveillement et de transformation. L’objectif du MSM est de mettre l’art au service de la biodiversité marine dans un monde en pleine mutation afin d’éveiller les consciences sur les menaces qui pèsent sur les
mers et les océans. » Serge Dupire Président du MSM.

Fin des articles