Le don du sang enfin ouvert aux homosexuels dès le mois de mars

La décision était attendue depuis près de 40 ans : mardi 12 janvier, un décret a été signé autorisant le don du sang aux homosexuels sans aucune condition, dès le 16 mars prochain.

Enorme victoire pour les droits des personnes homosexuelles ! Dans deux mois, le don du sang sera ouvert à tous, sans distinction d’orientation sexuelle et sans condition. Car depuis 1983, il était interdit aux homosexuels en raison des risques de transmission du sida, avant d’être ouvert en 2016 à condition de respecter une période d’abstinence sexuelle d’un an (ramenée à 4 mois en 2019). Une aberration, quand on sait en plus que les dons du sang viennent souvent à manquer. « Nous mettons fin à une inégalité qui n’était plus justifiée », a commenté le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le questionnaire préalable au don du sang ne contiendra donc « plus aucune référence à l’orientation sexuelle », dans le prolongement de la loi bioéthique du ministre, et les critères seront désormais les mêmes pour tous. À la place, une nouvelle question vient s’ajouter au questionnaire afin de savoir si la personne est actuellement sous traitement contre le VIH, et d’autres pour déterminer s’il y a eu des comportements à risque. Finie, la discrimination. Il était temps.

Fin des articles