Covid-19 : Emmanuel Macron annonce un couvre-feu à Marseille à partir de samedi

Marseille - iStock©

Le verdict est tombé comme un véritable coup de massue. Ce mercredi 14 octobre, le chef de l’Etat Emmanuel Macron a annoncé lors d’une interview télévisée que Marseille vient de repasser en "état d'urgence sanitaire" et que, par conséquent, un couvre-feu de 21h à 6h va être imposé à partir de ce samedi 17 octobre pour une durée de six semaines. Une décision terrible pour les Marseillais, les restaurateurs et la vie culturelle.

C’est une nouvelle séquence à laquelle les Français s’habituent. Chaque semaine, un Conseil de Défense sur le Covid-19 est organisé pour mettre en place de nouvelles mesures afin de limiter la pandémie. Ce mercredi 14 octobre à 20h, le chef de l’Etat lui même a pris la parole pour annoncer de nouvelles restrictions ainsi que le rétablissement de l'état d'urgence sanitaire à partir de ce samedi 17 octobre à minuit.

Des mesures encore plus strictes

L’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, la fermeture totale des bars et l'obligation du port du masque dans toute la ville n'auront donc pas suffit à limiter la propagation du virus. Marseille sera donc contraint dès ce samedi 17 octobre à appliquer des mesures encore plus restrictives, dont un couvre-feu avec interdiction de sortir entre 21h et 6h du matin et ce durant six semaines.  

Le couvre-feu touchera également huit métropoles de 21h à 6h à partir de ce samedi 17 octobre. Parmi elles, on retrouve : l'Ile-de-France, Grenoble, Lille, Lyon, Rouen, Toulouse, Saint-Etienne et Montpellier. Pour les travailleurs de nuit ou les urgences, une attestation sera disponible directement sur téléphone via une application mobile. En revanche, si des individus se déplacent sans attestation, ils risquent une amende de 135€« Il n'y aura pas de restrictions sur les déplacements », explique le Président de la République, « les Français pourront donc partir en vacances mais devront respecter le couvre-feu à 21h ». 


Pas de changement dans les écoles

Les dispositions actuellement en vigueur pour les écoles, collèges et lycées devraient être prolongées, comme l’a indiqué mardi soir le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. « Dans les écoles, collèges et lycées, la situation est sous contrôle ». Les transports en commun ne seront pas impactés et continueront de circuler sans restriction. « Dans la mesure du possible, deux à trois jours de télétravail par semaine permettent de réduire les déplacements », ajoute Emmanuel Macron. 

Fin des articles