Le Conseil municipal de Marseille approuve la création d’un Pôle Hygiène Santé Municipal dans le 4e arrondissement

  • Aurélie S
  • News
  • Publié le 9 Avril 2021 à 14h58

Le vendredi 2 avril se déroulait le second conseil municipal de 2021 à Marseille. Près d’une centaine de délibérations étaient au programme dont une concernant la création de bains-douches pour sans abri.

La situation sanitaire actuelle frappe de plein fouet les familles les plus démunies. Face à cette précarité grandissante, la ville de Marseille a remis un projet sur la table, celui de créer un espace santé en faveur des personnes qui n’ont pas accès à des sanitaires. Le but : lutter contre “toutes les formes d’exclusion.” Ainsi, le développement d’un Pôle d’accueil Hygiène et Santé Municipal est à l’étude dans le 4e arrondissement de Marseille. Un bâtiment désaffecté, au 71 avenue Maréchal-Foch, est dans la ligne de mire du maire de Marseille Benoît Payan et de son adjointe, Audrey Garino. 

Cependant, la carcasse de l’édifice nécessite un bon coup de peinture. En effet, le rapport présenté au Conseil municipal explique : “Le local, constitué de deux corps de bâtiments mitoyens, nécessite de lourds travaux de remise en état.” Une première surface de 190 m² a besoin d’une “réhabilitation complète ainsi qu’une réfection totale de la toiture,” tandis qu’un espace de 50 m² devra totalement être démoli pour pouvoir y reconstruire “un corps de bâtiment du double de la surface actuelle.” Le coût des travaux entrepris est à hauteur de 1 000 000 euros. La facture devrait être réglée en partie par des subventions qui seront sollicitées auprès “des différents partenaires et notamment auprès de l’État.” Ces travaux permettront de compartimenter les locaux en plusieurs pièces. Un espace sanitaire, de lavage, une lingerie ainsi que des vestiaires et une laverie seront agencés. Un accompagnement social et médical sera également proposé.

Enfin, la gérance du futur établissement sera encadrée par plusieurs équipes. Certaines feront partie du Samu Social municipal alors que d’autres seront constituées de professionnels médicaux et sociaux pour une meilleure prise en charge des Marseillais(es) accueilli(e)s. 

Fin des articles