Le Procès du Siècle au Mucem : peut-on être trop féministe ?

  • Sarah Leris
  • Loisirs
  • Publié le 14 Novembre 2022 à 13h40
Le Procès du siècle © Mucem / Julie Cohen

Entre débat, théâtre et instruction judiciaire, chaque lundi, l’Auditorium du Mucem accueille Les Procès du Siècle : un espace de délibération pour interroger les maux et les enjeux d’aujourd’hui et de demain, en sonder les évolutions et révolutions. Passionnant.

Les Procès du Siècle sont de retour pour la deuxième année à l’Auditorium du Mucem ! Au programme, comme la première saison, un joli panel de 14 soirées qui accueillent, tous les lundis, des témoins, des experts, des pièces à conviction (parmi lesquelles des objets des collections du Mucem), et un modérateur dans le rôle du président de la cour d’assises. Avec un but : faire le procès des enjeux d’aujourd’hui, mais surtout, faire entendre les voix qui s’élèvent contre les discriminations sexuelles, identitaires, sociales, physiques, raciales.

Cette année, on s’intéresse avant tout aux différents types de féminismes, de genres, et aux minorités dominées voire opprimées, à leurs manières de s’exprimer, de résister et de revendiquer leurs droits. Avec de beaux noms parmi les invités : Ghada Amer, Camille Aumont-Carnel, Lauren Bastide, Rokhaya Diallo, Judith Duportail,, Océan, Philippe Pujol, Marion Séclin, Victoire Tuaillon, Yanis…

Féminismes, genres, minorités

Pour démarrer la série de débats, le 14 novembre, c’est Marion Séclin et Tewfik Hakem qui réfléchiront à la question « Peut-on être trop féministe ? ». On dit des femmes qu’elles sont parfois trop agressives, trop radicales... Mais si le féminisme prône l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, on pourrait être tenté de penser que l’on n’est jamais trop féministe. Un procès avec une touche d’humour qui appelle les féminismes à la barre pour y voir plus clair entre égalité des droits et prise de pouvoir.

Les séances suivantes poseront des questions tout aussi intéressantes :« iel : mode ou avant-garde ? » (28 novembre), « Le corps des femmes peut-il s’affranchir des enjeux politiques ? » (5 décembre), « Être transfuge de classe, tare ou glamour ? » (12 décembre), « Transition de genre, la société suit-elle vraiment ? » (9 janvier), « Les femmes peuvent-elles sauver la planète ? » (23 janvier), « Avoir 20 ans après #MeToo : c’est vraiment mieux ? » (30 janvier), ou encore « Sommes-nous de plus en plus ou de moins en moins racistes ? » (13 mars). À ne pas louper.

© Benoit Guillaume

© Benoit Guillaume

Le Procès du Siècle
Tous les lundis à l’Auditorium du Mucem
Dès le 14 novembre 2022

Fin des articles