L’opérateur de trottinettes électriques Lime s’engage en faveur de l’emploi à Lyon

Lime

D’ici le 1er septembre, la Métropole de Lyon ne comptera plus que deux opérateurs de trottinettes électriques en free-floating. Parmi les favoris, l’opérateur Lime est en très bonne posture pour continuer de rouler sur la capitale des Gaules. Et les raisons sont multiples.

Depuis janvier dernier, un appel à projet lancé par la ville de Lyon prévoit de limiter à deux les opérateurs de trottinettes électriques en service à travers la Métropole. Au total, ce sont 13 candidats et 4 finalistes qui seront sélectionnés avant que les deux structures choisies ne soient révélées le 31 juillet prochain pour une mise en service à compter du 1er septembre. Jean-Yves Sécheresse, ancien adjoint à la Sécurité, a récemment proposé deux opérateurs à la nouvelle majorité élue à la ville. Parmi eux, l’opérateur Lime.

9,4 millions de kilomètres parcourus dans la Métropole de Lyon

Il faut dire que la marque au citron a largement trouvé sa place dans la ville et sa métropole depuis le lancement de son service il y a deux ans, chiffres à l’appui : 470 000 utilisateurs, 5,7 millions de trajets pour 9,4 millions de kilomètres parcourus sur le territoire et plus de 3 000 trottinettes réparties sur le territoire faisant de Lyon l’une des villes majeures de son développement en France. Mais ça n’est pas tout puisque Lime a également accompagné la création de près de 50 entreprises avec plus de 10 millions d’euros investis localement dans la création de plusieurs dizaines d’emplois et dans la construction de partenariats avec de nombreux acteurs de l’écosystème lyonnais.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lime (@lime) le

De nombreux emplois créés autour de l’entrepôt de Vénissieux

Fort de ce rayonnement croissant, Lime en a profité pour structurer ses équipes. Depuis le 1er février dernier, la société ne compte plus d’auto-entrepreneurs parmi ses partenaires logistiques pour la recharge comme pour le déploiement de ses trottinettes. Un engagement concrétisé par la signature de la charte des 1000 auprès de la Maison Métropolitaine d’Insertion pour l’emploi. Ainsi, la majorité des salariés en poste dans l’entrepôt de Villeurbanne sont issus de la ville et ont pour mission de favoriser le tissu local pour instaurer une dynamique positive dans le bassin vénissian.

Autant de bonnes raisons de penser que Lime devrait faire partie des deux opérateurs sélectionnés pour continuer de faire rouler la ville. Verdict le 31 juillet…

Fin des articles