Naissances en pagaille d’espèces menacées au Parc de la Tête d’Or

© Ville de Lyon

Bonne nouvelle chez nos amis les bêtes ! Le Parc de la Tête d’Or a récemment annoncé plusieurs naissances d’espèces menacées. Et parmi elles, deux bébés pandas roux dont vous allez pouvoir choisir les noms…


La cigogne est passée au-dessus du Parc de la Tête d’Or pour disperser des bonnes nouvelles. Au total, ce sont trois familles qui viennent de s’agrandir dans le poumon vert lyonnais. En juin dernier, Lotus et Tara, un couple de pandas roux, donnaient naissance à deux bébés, un mâle et une femelle.


© Laury Ohannessian / Ville de Lyon

Pandas roux, binturongs et loutres

Mais ça n’est pas tout puisque deux bébés binturongs sont aussi nés le 27 juillet dernier. Et après plusieurs semaines de croissance, les deux bouts de chou devraient sortir leur museau en extérieur durant le mois d’octobre. Enfin, deux bébés loutres d’Asie ont vu le jour le 17 août, faisant ainsi écho aux 4 naissances survenues 10 mois plus tôt. Et comme la nature fait bien les choses, ce sont les 4 frères et soeurs qui s’occupent d’élever et d’apprendre les bonnes manières aux deux petits derniers.

De vraies bonnes nouvelles puisqu’il s’agit de trois espèces présentes sur la liste des espèces menacées de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). La population totale des pandas roux a notamment été divisée par deux en 20 ans et on en compterait aujourd’hui seulement 2 500 dans le monde. Le binturong et la loutre d'Asie sont, quant à elles, des espèces classées vulnérables.