À Lyon, un village de petites maisons mobiles va être installé pour les jeunes sans-abris

Depuis quelques semaines, des petites maisons mobiles ont été installées dans le 3e arrondissement de Lyon pour héberger des jeunes sans-abris. 52 jeunes précaires vont pouvoir en profiter. Un village de tiny houses devraient aussi prochainement débarquer à Villeurbanne.

C’est un vrai petit village mobile et solidaire qui s'est installé dans le 3e arrondissement de Lyon. Des parcelles de l’avenue Rockefeller ont accueilli des maisons mobiles sur roulette pour pouvoir héberger des jeunes sans-abris ou en grande précarité. Au total, ces maisons modulaires permettent de loger 52 jeunes en situation précaires qui étaient auparavant hébergés sur le squat de l’ancien collège Maurice-Scève, dans le quartier de la Croix-Rousse. Depuis le 27 octobre 2020, la justice a acté l’évacuation du lieu qui abritait 186 personnes dont 52 mineurs reconnus majeurs. Aujourd’hui en cours de démolition, l’ancien collège laissera prochainement place à « des logements à prix abordables » selon le Grand Lyon.

17 tiny houses bientôt à Villeurbanne

Dans le même temps, le Grand Lyon a commandé 17 tiny house (fabriquées dans le Rhône par la société Hekipia Gitotel) qui seront installées à Léon Blum (Villeurbanne) à partir de début avril. Un dispositif qui accueillera une quarantaine de personnes (des femmes isolées avec ou sans enfant). Elles feront 20  chacune et seront équipées du minimum vital à l'intérieur. 

Ces dernières seront gérées par l’association Le Mas, qui s'occupe déjà d'un centre d’accueil pour sans-abris à Lyon. 187 200 euros seront nécessaires à l’aménagement du site auxquels s’ajouteront 574 000 euros de frais de fonctionnement pour la location des modulaires, les fluides, les différentes prestations et le personnel affecté à la gestion du site. D'autres dispositifs de ce genre devraient prochainement fleurir à travers la ville.

Fin des articles