La nouvelle campagne anti-fraude TCL ne fait vraiment pas rire

© DR

Alors que les TCL avaient opté pour l’humour l’an dernier, le réseau de transports lyonnais vient de lancer sa nouvelle campagne de lutte contre la fraude. Et c’est beaucoup moins drôle.


De l’humour à la fermeté. Avec sa nouvelle campagne anti-fraude, le réseau TCL a décidé de changer de discours. Lancées sur tout le réseau ce jeudi, les affiches seront placardées d’un slogan net et sans bavure : « La fraude, tôt ou tard ça se paye ».


Ca, c'était avant...

Au programme : des utilisateurs présentés face caméra tels des criminels américains. Adossés au mur, ils brandissent une ardoise mentionnant leur délit et le montant de leur amende. Des montants qui ont d’ailleurs grimpé en flèche très récemment...

Amendes énormes…et peines de prison

Depuis avril dernier, le montant de l’amende pour un titre de transport non validé est passé de 34,40 euros à 60 euros. Pire : laisser son ticket derrière soi pour en faire profiter d’autres usagers est passible d’une amende de 150 euros. Même tarif lorsqu’on tient les portiques pour laisser passer un autre voyageur. Et si vous avez le malheur de faire une fausse déclaration lors d’un contrôle, c’est carrément 3 750 euros d’amende…et deux mois de prison.

D’après les chiffres du Sytral, le syndicat en charge du réseau, près de 70 000 utilisateurs frauderaient chaque jour. Soit 13% du trafic quotidien et un manque à gagner annuel de 10 millions d’euros…