Un célèbre magazine américain affirme que le tacos français est né près de Lyon

The New Yorker, l’un des plus célèbres magazines américains, a réalisé une très longue enquête consacrée à la success-story du tacos français. Et entre Lyon et Grenoble, la journaliste Lauren Collins a trouvé le berceau de cette recette qui déchaîne les passions.

Depuis la nuit des temps ou presque, Lyon et Grenoble se disputent l’invention du célèbre tacos français. D’après la légende la plus répandue, le tacos trouverait son origine au début des années 2000 près de Lyon. Pas convaincu par la recette mexicaine, le patron d’un kebab de Vaulx-en-Velin aurait eu l’idée de créer une version française du taco mexicain. En plus de la recette de base faite de viande, de sauce froide et de crème épaisse, le fin gourmet y ajoute des frites et emballe le tout dans une galette de blé repliée en rectangle (et non en forme arrondie comme le taco mexicain). Une « invention » qui fait mouche et dépasse vite les frontières lyonnaise pour débarquer chez la voisine Grenoble.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes de Lyon (@memesdelyon)

Sauf que depuis toujours, Grenoble réfute cette hypothèse et se revendique comme LE berceau du tacos. Pour tenter de tirer cette histoire au clair, le célèbre et très respecté magazine américain The New Yorker s’est intéressé à la genèse de cette recette que le monde nous envie (ou presque). Dans une très longue enquête consacrée à la success-story des tacos à la française, le magazine explique que les principaux éléments ramènent à Vaulx-en-Velin qui figure « parmi plusieurs prétendants au berceau des tacos français » et qui s’imposerait même « comme le leader incontesté ».

« Un snack à côté du vieux Lidl de Vaulx-en-Velin »

Si la réponse officielle n’a évidemment pas été trouvée, le magazine précise : « La genèse précise que les tacos français font l’objet de folklores concurrents, mais il est communément admis qu’il a été inventé au tournant du XXIe siècle dans les collations de la région Rhône-Alpes ». Mieux encore, la journaliste Lauren Collins évoque le nom de Salah Felfoul, qui possédait un snack appelé Pizza Express « à côté du vieux Lidl » de Vaulx-en-Velin et qui revendiquerait l’invention de la sauce au fromage exclusive aux tacos en 1993.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par O'TACOS (@otacos)

Mais si Grenoble n’a de cesse de se proclamer inventrice du tacos, c’est parce qu’elle a vu naître Patrick Pelonero, fondateur des restaurants O’Tacos en 2007, leaders du marché du tacos en France. Le maire de Grenoble, Éric Piolle, s’était d’ailleurs fendu d’un tweet humoristique et un brin provocateur le 1er avril dernier. On vous laisser juger (même si on connaît la vérité, au fin fond de nos entrailles).

Fin des articles