Bonne nouvelle : la ville de Lyon va laisser la nature reprendre ses droits dans les parcs

Parc de la Tête d'Or

Il y a quelques jours, on vous parlait d’une pétition en ligne pour que le parc de la Tête d’Or reste à l’état sauvage post-confinement. Good news : la ville de Lyon a confirmé qu'elle allait modifier sa gestion des espaces verts pour laisser respirer la nature.

Le confinement a permis à la nature de reprendre son souffle et de dévoiler un nouveau visage on-ne-peut-plus séduisant. À Lyon, les espaces verts de la ville ont vu débarquer une biodiversité inédite pendant que les pelouses habituellement parfaitement tondues sont devenues des prairies. Dans le but de préserver cette nouvelle richesse, la ville de Lyon a annoncé qu’elle allait adopter une gestion plus adaptée et respectueuse des espaces verts. Un projet abordé depuis plusieurs années par la Direction des espaces verts de la ville.

La moitié du parc de la Tête d’Or va rester à l’état sauvage

Dans les faits, les zones de tontes devraient donc être limitées au maximum, les prairies ne seront fauchées qu’une à trois fois dans l’année et le désherbage sera laissé de côté pour permettre à la flore de se développer sans encombre. Au parc de la Tête d’Or, près de la moitié des 105 hectares va devenir un espace nature contre seulement 20,5% à l’heure actuelle. Une mesure qui concerne tous les arrondissements de Lyon où les « espaces gérés » vont peu à peu devenir des « espaces natures ».

Le parc de la Tête d'Or s'est transformé en prairie à certains endroits - © Antoine Lebrun

La moitié des espaces verts ne sera désormais tondue ou fauchée qu’en cas de nécessité pour permettre à la nature de se développer comme elle l’entend. Dans le 5e arrondissement, seuls 2 hectares sur 7,5 seront tondus, 1/3,5 hectares dans le 9e et 5 hectares seront totalement laissés en prairie au Parc de Gerland. Une vraie bonne nouvelle pour la nature et l’environnement qui semble tirer profit des deux mois de confinement écoulés.

Fin des articles