Le parc de la Tête d'Or va accueillir une incroyable forêt asiatique

© ALEP Architectes et BASE Paysagistes

Du nouveau au zoo ! Inhabité depuis plus de trois ans, l’ancien enclos des éléphants Baby et Népal sera changé en une grande forêt asiatique. Vaste et peuplée de 25 espèces exotiques en voie de disparition, celle-ci arborera un décor aux allures de temple cambodgien. Ouverture prévue au printemps 2020.


Baby et Népal, ça vous dit quelque chose ? Petite piqûre de rappel pour les amnésiques : à l’été 2013, deux élephantes sociétaires du parc de la Tête d’Or, Baby et Népal donc, avaient dû plier bagages pour cause de tuberculose, direction Roc Agel, l’une des propriétés de la famille Grimaldi (coucou Stéphanie de…) dans les Alpes-Maritimes. Depuis, leur enclos n’avait plus jamais été occupé. Et on parle d’un espace de 3 000 m2 également muni d’un bâtiment de 700 m2. 

Bonne nouvelle : le terrain vague va ENFIN être réhabilité et changé en une luxuriante forêt asiatique. Reptiles, amphibiens, poissons et mammifères venus tout droit d’Asie... Au total, 25 nouvelles espèces menacées de disparition devraient y cohabiter au beau milieu d’une majestueuse végétation censée reproduire l’écosystème de leur continent d’origine (dont une sorte de temple cambodgien magique). Good news à l’heure où la biodiversité asiatique se retrouve menacée.

Une immersion totale

En plus d’exploiter une partie laissée pour compte depuis plus de trois ans, le zoo va également se payer le luxe d’accueillir des animaux exotiques jusqu’alors absents des débats…et peu importe la saison ! Parmi eux, les bien connus tapirs de Malaisie, les dragons des montagnes, les pythons verts ou encore les adorables petits gibbons (vous savez, ces singes avec une espèce de coupe afro…). De quoi ravir les quelques trois millions de visiteurs annuels du parc qui pourraient se balader dans une jungle tropicale complètement immersive.