Top des plus beaux spots à découvrir absolument à Lyon

© billetsdemissacacia

On a beau nous répéter qu’on fait de l’excès de chauvinisme, on considère toujours qu’on vit dans l’une des plus belles villes de l’univers. Il suffit de tenter de dénombrer les spots canons à photographier à travers la ville pour s’en rendre compte. C’est simple : à Lyon, tout est beau. Mais on a quand même essayé de sélectionner les spots les plus incontournables à shooter pour les photographes en herbe.


La basilique de Fourvière et sa vue sur la ville


© Shutterstock

C’est le passage obligatoire de tout bon touriste qui se respecte. Après l’effort, le réconfort. Alors après avoir grimpé la colline de Fourvière, place à la contemplation de la ville depuis le point le plus élevé qui soit.

Le conseil du pro : un morceau de la basilique Fourvière en plus de la vue pour un effet garanti (et un buzz total sur Instagram).


La place Saint-Jean


© Shutterstock

On tient sans doute l’une des places les plus intemporelles de la ville. D’un côté, Fourvière et sa colline; de l’autre, la majestueuse cathédrale Saint Jean. La beauté est indescriptible et témoigne de la grande histoire de la capitale des Gaules.

Le conseil du pro : que vous photographiez Fourvière ou Saint Jean, n’hésitez pas à cadrer la fontaine au centre de la place.


L'escalier Prunelle


© Tiens, Voilà des photos - Overblog

Devenu un spot incontournable des pentes de la Croix-Rousse, l'escalier Prunelle fait exploser de nombreux comptes Instagram depuis 2015. Derrière ce projet : Genaro Lopez, plasticien habitant la rue et les habitants du quartier. En partenariat avec l'entreprise Zolpan, spécialisée dans la peinture, et soutenu par la Marie du 1er et la Métropole de Lyon. Les riverains avaient tous mis la main à la patte pour réaliser cette oeuvre unique qui rappelle l'escalier Selaron de Rio de Janeiro.

Le conseil du pro : on n'hésite pas à prendre un peu de recul pour immortaliser l'escalier dans sa totalité. Avec un beau ciel bleu en toile de fond, le résultat sera absolument parfait.


La Cour des Voraces et les traboules


© Justacoté

Témoin de la folle histoire des Canuts, la Cour des Voraces a su traverser les décennies sans prendre une seule ride et perdre de sa superbe. Ses escaliers s’imbriquant à merveille offrent une perspective unique et une composition urbaine inestimable. Pour les traboules, il y en a plus de 400 à Lyon, alors tâchez de ne pas immortaliser la même que tout le monde…

Le conseil du pro : pour un cliché parfait, attendez la tombée de la nuit, lorsque les étages de la Cour des Voraces s’illuminent.


La passerelle du Collège


© Flickr

Suspendue au-dessus du Rhône, la passerelle du Collège fut construite en 1845 une petite année après qu’un drame ne survienne sur le chantier, provoquant la mort de 8 ouvriers. Le côté glauque mis de côté, la passerelle du Collège rayonne aujourd’hui sur la ville et offre aux photographes du dimanche un spot unique de cliché.

Le conseil du pro : attendez que le pont s’éclaire à la tombée du jour pour faire ressortir la structure et les eaux du Rhône qu’elle domine.


La place de la Trinité


© Marie Perrin/Lyon Tourisme et Congrès

Bienvenue sur la place la plus bucolique de Lyon. Ici, le temps semble s’être arrêté depuis fort longtemps tant l’atmosphère qui ambiante sent bon le passé. On aurait presque peur de dégainer notre smartphone pour shooter ces sublimes façades. Mais l’envie est beaucoup trop forte.

Le conseil du pro : une petite retouche photo ne fera certainement pas de mal à vos clichés. On booste les couleurs et on augmente le contraste pour un rendu absolument divin.


Le Jardin des Curiosités

C’est l’un des autres spots qui offre une vue panoramique sur la ville. A l’instar de l’esplanade de Fourvière, le Jardin des Curiosités nous donne de la hauteur pour dominer les toits lyonnais. Mais en plus de ça, le spot est ultra-romantique avec ses arbres, ses bancs et son sol d’ocre.

Le conseil du pro : on ne peut que vous conseiller d’y grimper en été et d’attendre patiemment le coucher de soleil. L’instant parfait pour la photo dont vous serez le plus fier et l’occasion d’un pique-nique 100% mignon.


La serre du Parc de la Tête d’Or


© Ginger-cebtp

Au cours d’une balade au coeur de la verdure du Parc de la Tête d’Or, la serre offre un décor tropical complètement improbable en plein centre ville. A l’extérieur, le bâtiment dispose d’une architecture toute en symétrie; tandis qu’à l’intérieur, c’est la jungle qui vous enlace dans ses bras verdoyants.

Le conseil du pro : le soleil a décidément un grand impact sur nos photos… Avec quelques rayons reflétés sur sa structure, la serre se sublimera sous l’objectif de votre appareil.


Le musée des Confluences


© Quentin Lafont 

On a la chance d’avoir l’un des musées les plus architecturalement spectaculaires à Lyon, il serait donc dommage de ne pas en profiter. En plus d’offrir une programmation hyper qualitative, le musée des Confluences fait littéralement rayonner la pointe sud de la Presqu’île.

Le conseil du pro : postez vous sur le pont Pasteur pour immortaliser l’instant avec les eaux du Rhône en premier plan. Dans la nuit, les lumières du musée se refléteront sur le fleuve pour offrir des perspectives folles.


La vue depuis le rooftop des Muses de l’Opéra

Spot éphémère à la base, Les Muses de l’Opéra ne le sont pas restées longtemps. Un peu étroite, la terrasse offre cependant une vue magistrale sur l’Hôtel de Ville et la basilique de Fourvière.

Le conseil du pro : là encore, on attend que le soleil se couche derrière l’Hôtel de Ville pour s’offrir une photo parfaite. Ça tombe bien, Les Muses de l’Opéra n’ouvre qu’à 18h pour l’apéro.


La colline de Fourvière depuis les bords de Saône

Dès qu’on balade nos truffes sur les quais de Saône, on ne résiste jamais à l’envie de sortir notre portable pour photographier la beauté de la colline de Fourvière. Ce cliché est sans doute l’un des plus représentatifs de la dolce vita à la lyonnaise (oui, on vient d’inventer le concept).

Le conseil du pro : préférez l’été pour shooter Fourvière et sa verdure clairsemée de feuilles vertes. Mais on sait bien que vous ne résisterez pas jusque-là alors faîtes-vous plaisir.


Le Jardin Rosa Mir


© Mes Petits Carnets

Le Jardin Rosa Mir a une histoire folle. Pendant 30 ans, un maçon et carreleur espagnol miraculeusement guéri d’une sale maladie décide de construire ce jardin pour remercier les deux femmes de sa vie : la Vierge et sa mère. Résultat : une fabuleuse construction faite de coquillages et de pierres méticuleusement assemblés les uns aux autres.

Le conseil du pro : ouvert les samedis après-midi du 1er avril au 31 octobre, le Jardin Rosa Mir se savoure sous le soleil. Une lumière qui ne fera que ressortir les mille couleurs de la compositions.


L'escalier Mermet


© Happycurio

C'est le plus récent des spots présents dans cette liste. Sorti de l'esprit de l'association artistique Superposition, cette réalisation est l'oeuvre de l’artiste Wenc qui s'est joint aux habitants du 1er pour métamorphoser l'escalier Mermet. Entre dégradé de bleu, de blanc et de jaune, le résultat est remarquable et fait désormais les beaux jours des photographes en herbe. 

Le conseil du pro : inutile de chercher bien loin pour sublimer un lieu déjà parfait. En portrait ou paysage, le résultat devrait être probant avec un bon appareil. À vous de jouer et de faire preuves de créativité.


Les pentes de la Croix-Rousse


© Sabrina Djafar

De la Presqu’île à la Croix-Rousse, les pentes sont un passage incontournable pour qui veut découvrir la véritable identité de Lyon. Chargée d’histoire, l’interminable montée cache de nombreuses adresses modes et gourmandes à consommer sans modération. La couleur de ses bâtiments et sa vue aérienne sur le centre-ville sont un bonheur pour les yeux.

Le conseil du pro : les photographes avides de compositions urbaines se régaleront : des pavés aux immeubles orangés qui grimpent vers le ciel, le tableau est parfait pour un cliché format paysage qui devrait récolter les likes.


La fontaine des Jacobins


© JessDems / Trover

De notre avis, la place des Jacobins est la plus belle place de Lyon. Et sa fontaine n’y est pas pour rien. Chic et romantique, la fontaine doit son nom au couvent dominicains ou jacobins. Pour la petite histoire, c’est dans l’église de ces mêmes Jacobins, qui se trouvait au sud de la place, que fût élu le Pape Jean XXII en 1316.

Le conseil du pro : il arrive que, pendant l’hiver, l’eau de la fontaine ne gèle. C’est alors l’occasion de réaliser des clichés de folie que le monde entier devrait vous envier.


Le Passage de l’Argue

Sorte de chemin de Traverse entre la rue de Brest et la rue de la République, le Passage de l’Argue fut aménagé en 1825. Repaire d’artisans et de maroquiniers, le passage de l’Argue offre une traversée hors du temps à l’abri des intempéries et des qu’en dira-t-on.

Le conseil du pro : pendant la période de Noël, le Passage de l’Argue s’illumine de couleurs et de décorations festives. L’occasion de dégainer l’appareil et vous la raconter devant vos potes bouches bées.


La Passerelle Paul-Couturier


© Tristan Deschamps

De la Presqu’île à Saint-Georges, la passerelle Paul Couturier fait partie intégrante du patrimoine lyonnais. Sa ferraille rouge fait ressortir les couleurs des deux rives qu’elle rapproche. Dominée par la colline de Fourvière et l’église Saint-Georges, c’est l’un des spots les plus photographiés par les Lyonnais et les visiteurs. Et on comprend pourquoi.

Le conseil du pro : depuis le côté Presqu’île, on peut apercevoir l’église Saint-Georges, l’un des plus belles de la ville, se dévoile et offre un panorama idéal avec Fourvière au-dessus de sa tête. A vos appareils…prêts…shootez !

Fin des articles