Top des balades insolites à Lyon

Amis lyonnais, nous n'en doutons pas vous connaissez votre ville : son métro, ses avenues, ses grands magasins, ses restaurants... Mais la connaissez vous vraiment ? Nous vous proposons une balade dans un Lyon secret, historique, un Lyon qu'on ne regarde plus, mais qui étonne. Voici le top insolite de la redac' !


Le jardin Rosa Mir

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Denis (@kanartishow) le

Niché dans le quartier de la Croix-Rousse, le jardin Rosa Mir a pourtant de quoi émerveiller bien des curieux. Cette fabuleuse construction faite de coquillages et de pierres méticuleusement assemblés les uns aux autres est l'oeuvre de Jules Senis, un maçon et carreleur espagnol qui s’est inspiré des arts arabo-andalous pour bâtir un jardin unique en l'honneur de sa mère Rosa Mir 30 ans durant. Après avoir racheté le terrain voisin de son immeuble, il commence à recouvrir de vieux tuyaux préfabriqués avec galets, cailloux et coquillages d’huîtres récupérés aux Halles. 

Jardin Rosa Mir
87 Grande Rue de la Croix-Rousse - Lyon 4e
Fermé mais visitable sur réservation le samedi de 14h à 18h
Les horaires peuvent être modifiées ou annulées avec le Covid


Le quartier gratte-ciel

Le quartier gratte-ciel ne représente pas que des tours immenses en plein Villeurbanne, ou bien un simple nom d'arrêt de métro ; c'est aussi un record et un voyage outre-Atlantique. En effet en 1935, le projet du quartier gratte-ciel abouti et les tours devinrent les plus hautes tours d'habitations de France. On est d'accord rien d'extraordinaire jusqu'à maintenant. Mais saviez vous que le quartier est la réplique parfaite d'un quartier d'habitation du cœur de Manhattan ? Et oui la ville alors en pleine croissance économique s'était fait une beauté, avec leur style art deco : ces tours nous plongent tout droit dans un New-York jazzy encore imprégné des roaring twenties.

Quartier Gratte-Ciel - Villeurbanne


L'horloge Guignol

Comme beaucoup de choses, l'horloge Guignol est du genre à passer inaperçue : elle est de celles qu'on ne remarque pas. Jadis à la croisée des rues Édouard Herriot et Poulaillerie, cette horloge mécanique de 7 mètres de haut est désormais à l'Hôtel Gadagne dans le Vieux-Lyon. Et tous les quarts d'heure avec Guignol, Gnafron et Arlequin se mettent en scène pour le plaisir de tous.

Horloge Guignol
Rue de la Poulaillerie - 2e


L'étoile de la mort

Insolite c'est le mot, nous ne comprenons pas forcément l'architecture de l'édifice, mais il faut l'avouer il ressemble à l'étoile de la mort. Aficionados du Sucre, vous devez certainement connaître cet espèce de gros cube orange qui, une fois installé pile devant, ressemble étrangement au vaisseau mortel de Dark Vador, mythe ou réalité on ira quand même faire un tour, voir si il s'y cache. 

Quartier Confluence - 2e


L'ossuaire de Brotteaux

Un peu d'histoire... En 1793 après la révolution, durant la terreur, Lyon fut purgée des contres révolutionnaires royalistes à grands coups de guillotine et près de 2000 personnes furent exécutées sur Terreaux, Bellecour mais surtout Brotteaux, qui étaient en ces temps là des plaines et des marais. Ce n'est en 1819 qu'un ossuaire sera construit en hommage aux victimes, où on y déposa les ossements de quelques centaines de personnes. 

Chapelle Ste Croix
147, rue Créqui - Lyon 6e
Visite sur demande auprès du couvant

Plus d'infos


Saint Jean et la sorcière diseuse de bonnes aventures

Si vous souhaitez faire decouvrir la ville à des amis, ou de la famille mais ne pas suivre les groupes de touristes et leurs petits drapeaux comme des moutons, la sorcière de Saint-Jean est faite pour vous. Verrues, poil au nez et chapeau pointu, la sorcière vous baladera dans le vieux Lyon, dans ses cours, ses traboules et ses ruelles où légendes et sorcellerie se joignent à l'histoire. Pour petits et grands cette aventure assurément singulière vous fera voyager aux frontieres de l'obscure.

Saint-Jean - 5e
Site web


Le Lyon des criminels

Avez vous remarqué une brique rouge, unique en son genre, rue de la République proche de place de la bourse ? Cette brique marque l'endroit exact où le président Sadi Carnot fut assassiné en 1894. Vous ne le saviez pas ? Nous vous rassurons, ce matin nous non plus. Vous en apprendriez sans doute d'avantage en suivant la ballade macabre des crimes lyonnais. Organisées par l'office du tourisme de la ville de Lyon, ces balades vous emmènent sur des lieux qui ont construit une part de la légende de Lyon, suivez les traces du gang des lyonnais et autres criminels.

Site web


Lyon en souterrain

Cette fois ci, pour connaître la ville nous vous proposons de l'explorer d'en dessous. Plongez dans les souterrains de Lyon à la découverte de ses fameuses arrêtes de poisson, son ancienne réserve d'eau, ses catacombes etc... L'association OCRA vous propose une immersion dans un Lyon inconnu et silencieux où l'histoire de la ville s'est écrite comme les forts de Vaise et Caluire.

Site web



On connaissait Lyon à pied, en voiture, en vélo et même (de plus en plus) en tuk-tuk. On découvre aujourd’hui Lyon en combi ! A bord de vieux van Volkswagen vintage, My Little Kombi propose des visites guidées de la ville à la sauce hippie. Un voyage prenant dans les années 70’s.

Lyon en Kombi vintage

My Little Kombi
Vintage tour (2 h) : 35 € / personne

Fin des articles