7 anecdotes insolites à connaître absolument sur la Place Bellecour

  • Romane Viry
  • Insolite
  • Publié le 16 Décembre 2020 à 18h30
Gregory_DUBUS

Elle est la plus grande place de Lyon mais aussi l'une des plus décriées : on parle évidemment de la Place Bellecour. Derrière ses allures de vaste désert, cette place forte de la capitale des Gaules regorge d’anecdotes insolites et historiques ignorées par la majorité des Lyonnais.


La plus grande place piétonne d'Europe

Après l’avoir traversée en long en large et en travers, tout le monde aura remarqué que la Place Bellecour semble interminable. Et si elle n’est pas la plus grande place du continent en superficie (malgré que beaucoup aime s’en vanter) elle est la plus grande place piétonne de toute l’Europe. Et ça, c'est déjà une belle victoire (même si on aimerait y trouver plus de verdure...).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ONLYLYON (@onlylyon)


Une statue méconnue en hommage à la Résistance

Beaucoup passent devant sans vraiment s’attarder sur cette statue à l’angle de la rue Gasparin. Une bombe a été posée à cet emplacement exact lors de la seconde Guerre Mondiale par la résistance lyonnaise visant des officiers allemands et des membres de la Gestapo. Hélas, cette tentative a échoué et cinq résistants furent fusillés le lendemain sur le lieu de l’explosion. Le Veilleur de pierre rend hommage à ces victimes et plus largement aux victimes des massacres commis dans le Rhône lors de cette guerre.


Un projet de gare centrale en plein milieu de la place 

En 1845, Lyon souhaite accueillir une grande gare pour entrer dans la nouvelle ère : celle du chemin de fer. Le conseil municipal propose alors la Place Bellecour comme lieu privilégié. Mais c'est sans compter sur les Lyonnais qui râlent (rien n’a changé finalement...) devant ce projet, bien aidés par le maire lui-même qui s'y opposese farouchement. D’autres suggèrent alors le long du Rhône au sud de la Guillotière et finalement ce sera bien Perrache qui sera désignée le 12 novembre 1845.


La référence de tous les GPS du monde

D'abord, la place Bellecour est la référence de l’altitude de la ville soit 170m. Mais elle en est aussi surtout le kilomètre zéro. Toutes les distances pour aller à Lyon sont calculées depuis ce point précis. Ce qui veut dire que quand vous dîtes à votre GPS de vous emmener à Lyon, il vise la place Bellecour. On voit d'ici votre immense fierté quand vous ressortirez ça devant vos grands-parents qui savent toujours tout (sauf ça).


Un désert de sable autrefois terres agricoles

La Place Bellecour n’a pas toujours été recouverte de ce petit gravier rouge. Autrefois, elle était garnie de terres agricoles ! Tenues par un archevêque au XII siècle, cette terre était alors surnommée « bella curtis » (beau jardin en latin). L’écrivain Jean Pelletier explique également qu’au XVI siècle, cet ancien pâturage était appelé « Pré de Belle Court ». Tout s’éclaire n’est-ce pas ?


Un repaire d’extra-terrestres

En 832, quatre Lyonnais racontèrent à toute la ville qu’ils avaient été enlevés par un vaisseau volant en direction d'une nouvelle planète de faite de glace et de désert. En plus de cela, ils auraient été vus sortant du vaisseau sur la place Bellecour. Huit siècles plus tard, dans la nuit du 12 octobre 1621, un château de forme arrondi aurait été aperçu en faisant des bonds et en lançant des éclairs. Beaucoup trop de signes pour laisser le doute aux Raéliens qui proposent en 2015 (oui, vous lisez bien) d’installer la première ambassade extraterrestre Place Bellecour. Un "rêve" qui n'aboutira pas...


Une vraie place de collabo'...

Depuis Bella Curtis au XII siècle, la Place Bellecour a été renommée maintes et maintes fois. Place Royale, Place Louis-le-Grand, Place de la Fédération, Place de l’Egalité mais aussi d'autres noms moins reluisants comme Place du Maréchal Pétain. Lyon est encore une zone libre en 1940 lorsque le Maréchal décide de passer en visite. Les élus décident alors en son honneur de rebaptiser la Place Bellecour en son nom. Heureusement cette dénomination disparaîtra au moment de la Libération.

via GIPHY

Fin des articles