Baston, le nouveau temple queer qui va faire scintiller le Vieux Lyon

© lendohn

Un nouveau lieu hybride où les soirées folles et décalées se mêlent à un lieu de vie accueillant et envoûtant. À partir du vendredi 26 avril, Baston imposera son style au milieu des rues pavées et des bâtiments historiques. Entre show de drag queens, artistes pointus et spot détente, Baston a tout pour être le nouveau bastion de la culture à la sauce lyonnaise.


Nouveau repaire du mélange des genres, des styles et des univers, Baston s’apprête à dévoiler son ambiance unique, ses sonorités pointues et ses talons aiguilles en plein coeur du Vieux-Lyon. À compter de ce vendredi 26 avril, le nouveau spot décalé (et forcément branché) de Lyon viendra bouleverser les codes de la ville à grand coup de scénographies uniques, de performances artistiques et de shows de drag queen. Après avoir organisé moultes évènements à la Taverne Gutenberg ou aux Halles du Fauborg, BAStien et GasTON, les deux Parisiens exilés à l’origine du projet (et qui ont, comme vous pouvez le constater, assembler leurs prénoms pour l’occasion) ont décidé d'ouvrir un lieu à leur image : interculturel et résolument ouvert. 

Pour célébrer son ouverture, Baston a prévu trois jours de festivités avec une sélection fine d’artistes triés sur le volet aux platines. De L’Homme Seul à Puzupuzu en passant par Barbara Butch, tous se relayeront aux manettes pour envoyer du gros son pop/punk. Mais en plus du côté musical, Baston accueillera aussi les Dragones, un collectif de drag queens déjà bien connu des nuits lyonnaises, qui viendra y performer sans relâche pour continuer d’asseoir la folle tendance queer qui n’a de cesse de prendre de l’ampleur dans la capitale des Gaules. En résumé : chez Baston, on a des centaines d’ambiances différentes dans un seul et même lieu.

© lendohn

« Bienvenue dans le monde merveilleux d’Alice au pays du n’importe quoi »

Dans les faits, ce grand bordel organisé se caractérise par une vaste surface faite de 5 espaces distincts et en tous points différents : un style de bar PMU à l’ancienne, une oasis reposante, une grande salle de jeu ou encore une ancienne cuisine transformée en improbable fumoir. Baston, c’est un labyrinthe à la fois loufoque et surprenant dans le mélange de genres que tout semblait opposer jusqu’alors. La preuve que des univers contraires peuvent s’unir pour former un spot totalement addictif, à l'image des deux fondateurs et de la chef du bar, Emma.


© lendohn

Mais le mélange des styles ne s’arrête pas en si bon chemin. Chez Baston, on peut aussi s’y poser la journée pour siroter une boisson, dégommer une bonne pâtisserie ou même dévorer des rondelles de saucisson tout en étant posé dans l’un des gros canapés faisant face à la Saône. Car oui, en plus d’offrir une expérience à part entière, le nouveau spot du Vieux Lyon dispose d’une sacrée vue sur le fleuve lyonnais. Et outre les soirées festives, d’autres évènements culturels y sont également prévus comme des ateliers artistiques, des journées dédiées aux enfants et quelques concerts.

Un audacieux pari qui ne laissera personne indifférent. Et c'est là toute la beauté du geste. 


Baston
9 rue de la Quarantaine - Lyon 5e

Ouverture le vendredi 26 avril
Facebook

Fin des articles