Hong Kong va distribuer 500 000 billets d'avion gratuits d'ici 2023

undefined 10 octobre 2022 undefined 17h50

Nicolas Cogoni

Non ce n’est pas une blague, mais bel et bien un coup marketing du gouvernement de Hong Kong afin de relancer son activité touristique. D’après la BBC, la ville s’apprête a offrir pas moins de 500 000 billets d’avion d’ici 2023. Cette opération survient alors que la ville subit de plein fouet les conséquences de deux années de pandémie et de la guerre qui sévit actuellement en Ukraine, sans même parler des manifestations au gouvernement chinois qui ont fleuri en 2019.


Une opération marketing à 2 milliards €

Au cours des 8 premiers mois de l’année 2022, 184 000 touristes ont visité Hong Kong, tandis que la ville accueillait près de 56 millions de personnes en 2019. Pour tenter de relancer son activité touristique, quelque peu mal en point, le gouvernement souhaite distribuer 500 000 billets d'avion gratuits pour une valeur totale de 2 milliards de dollars hongkongais, d’ici 2023.

La Chine, qui a mis en place une politique du 0 Covid comprenant des mesures très strictes, devrait peu à peu supprimer toutes les restrictions Covid-19. Interrogé par la BBC, le directeur exécutif de l'Office du tourisme de Hong Kong, Dane Cheng, déclare que « l'autorité aéroportuaire finalisera l'arrangement avec les compagnies aériennes. Dès que le gouvernement aura annoncé qu'il supprimera toutes les restrictions Covid-19 pour les voyageurs entrants, nous lancerons les campagnes publicitaires pour les billets d'avion gratuits ».

Cependant, l'invasion de l'Ukraine par la Russie a poussé plusieurs compagnies aériennes à suspendre leurs vols ou à prendre des itinéraires plus longs afin d'éviter de survoler la zone. Après 30 ans de présence dans la plateforme aéronautique asiatique, Virgin Atlantic a déclaré vouloir fermer son bureau à Hong Kong et ne plus assurer de vols entre la ville et Londres Heathrow. Toujours d’après la BBC, le transporteur britannique déclare que « d'importantes complexités opérationnelles dues à la fermeture en cours de l'espace aérien russe ont contribué à la décision commerciale de ne pas reprendre les vols en mars 2023 comme prévu. »