8 phrases toxiques qui détruisent nos relations selon une psychologue de Harvard

undefined 15 juin 2023 undefined 19h11

Flora Gendrault

L’heure est grave, cher être toxique : Cortney Warren, psychologue à l’université de Harvard, a répertorié les quelques phrases que tu dis avec un peu trop d’aisance à ton·ta partenaire en pensant que c’est permis et que ça va passer. On te prévient, ces petites paroles ont de grandes conséquences, comme celle de ruiner ta relation. Alors on abandonne ces mauvaises habitudes, on communique autrement que par le mépris, et surtout, SURTOUT, on apprend à se taire si on n’a rien à dire. Pas besoin de dire merci si on sauve ton couple, c’est cadeau. 


« Je te déteste »

Celle-ci, elle arrive. T’es en pleine embrouille, les nerfs à vif, tu es blessé·e et tu veux faire du mal à l’autre : le « je te déteste » est vite arrivé. Oui, mais le mot est fort, et tu le regrettes souvent, sur le moment ou le lendemain, quand la colère est redescendue. Warren explique que cette phrase est préjudiciable : tu crées un doute chez l’autre, qui va croire que tu le penses vraiment. Alors tourne trois fois ta langue dans ta bouche, et abstiens-toi.


« Tu es pathétique »

S’il y a bien quelque chose que Warren condamne, ce sont les injures ! Non, non et non, elles ne sont pas justifiables, quelle que soit la dispute et la raison. Qualifier une personne de pathétique donne l’impression que vous vous estimez mieux, que c’est la seule chose que vous remarquez chez elle, et la fera se sentir incomprise et attaquée. Bref, cette remarque vous desservira forcément, donc à la poubelle. 


« Tu es fou/folle »

C’est un peu la toxic sentence par excellence, si je ne m’abuse… « T’es fou·folle, t’es malade, t’es parano, tu perds les pédales » : si tu as tendance à utiliser ces phrases pour conduire l’autre personne à douter de la réalité et à ne plus se faire confiance, je lui souhaite de s’enfuir en courant. Cette expression, ça s’appelle du gaslight, et c’est un gros red flag


« Tu ne me mérites pas »

Excuse-nous, la diva ! Il est temps de redescendre un peu de son piédestal, de faire dégonfler ces belles chevilles et de remettre les pieds sur terre. Selon Warren, cette phrase affecte l’estime de soi de votre partenaire, qui va commencer à remettre en question sa propre valeur, et plus tard, la valeur de votre relation. Vous finirez peut-être par briller, être tout puissant que vous êtes, mais vous brillerez tout·e seul·e. 


« Tu es un mauvais parent »

Le plus important en couple, c’est quoi, finalement ? L’amour, le respect, et le soutien. Vous n’avez pas envie que vos moments de faiblesse ou vos insécurités soient utilisés contre vous, ne faites pas la même chose avec votre partenaire, surtout quand il s’agit de votre enfant au milieu. Ce genre de phrase toxique blesse profondément, et trahit la confiance


« Tu es trop exigeant·e »

Selon la psychologue de Harvard, souligner l’exigence de son·sa partenaire signifie que vous estimez qu’iel vous dérange et que ses besoins n'ont pas d'importance ou sont un fardeau pour vous. Tournez peut-être ça autrement, par un « J'ai le sentiment que tu en attends trop de moi ». 


« Je vais bien, arrête de me demander »

Est-ce possible de trop nous demander si nous allons bien ? Voir que l’autre nous considère et se préoccupe réellement de notre santé mentale, de nos émotions, n’est-ce pas là une des plus belles preuves d’amour ? Au contraire, cette phrase coupe la communication, et indique par la même occasion à l’autre qu’iel ne peut parler de ses propres sentiments et problèmes. Et ça, au bout d’un moment, ça fout le cafard et ça pousse à partir


« C’est fini entre nous »

Faire la girouette, c’est dangereux. Un coup je te veux, l’autre non, puis je te menace de partir pour au final rester… On souffle. En disant cela, vous plantez une petite graine dans le cerveau de votre partenaire, qui va finir par se demander si ça vaut bien le coup de rester : c’est tout ce qu’il faut pour le·la faire fuir.