Open air : ces trucs qu'on a hâte (ou pas) de retrouver

Alors que les clubs resteront probablement fermés cet été, ces nouveaux espaces extérieurs risquent de devenir rapidement nos endroits favoris pour danser, écouter du bon son et boire des litres de cocktail. Souvenez-vous de l'été dernier, qu'avez-vous hâte de retrouver (ou non) ?

La délivrance approche : le 19 mai, on pourra enfin retrouver les terrasses et profiter de soirées entre potes (en toute légalité). Les annonces d'ouvertures d'open air fusent et, à la rédac', ça nous a rappelé quelques souvenirs...

- La fouille tactile des vigiles... un peu trop tactile (coucou Border City)

- Les queues interminables pour aller chercher sa pinte à 10e

- Les parties de pétanque/beach volley/ping-pong

- La street food healthy pour se sentir healthy et prendre des forces avant le marathon de cocktails

- Admirer les potagers et rêver de quitter Lille pour devenir berger en Ardèche

- Boire des litres de cocktails aux recettes originales et farfelues

- Boire des litres de cocktails avec des pailles en cartons pour l’esprit "écolo" et se croire écolo

- Être bourré dès 16h

- « On est pas bien là ? », « C’est beau Lille l’été quand même », « J'ai bien fait d'annuler mes vacances en Provence, on est mieux là »

- Se plaindre parce qu’il fait trop chaud

- Se plaindre parce qu’il pleut (voir plus loin rapport à la fashion)

- Se plaindre des gens qui restent sur les transats pendant dix ans...

- ...et rester dix ans sur les transats

- Se plaindre des gens qui ont des enfants et qui ont le culot de les amener

- Se plaindre que « c’est bobo » et y retourner quand même tous les week-ends

- Boire sa bière sur les tables en bois qui collent

- Ne plus savoir si on a les joues rouges à cause de l’alcool ou du soleil

- Niquer ses sandales avec le sable et/ou la terre et/ou l’herbe et/ou la pluie

- S'émerveiller devant les guirlandes style guinguette trop, trop mignonnes... et dire « on n'est pas bien là ? »

- Faire genre d'écouter le mec qui fait de la prévention des risques en étant soi-même drogué et se promettre de ne pas recommencer (et oublier sa promesse le lendemain) (et recommencer la semaine d'après)

- Faire pipi partout sauf aux toilettes

- Danser

- Perdre son écocup, en récupérer 17 et laisser jaillir le businessman qui sommeille en nous pour récup' les consignes

 

On ne sait pas vous, mais nous on a vraiment très très hâte d'y retourner. Vite le 19 mai, vite !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Yugnat999 (@yugnat999)

Fin des articles