Les meilleurs sujets de conversation à aborder pendant un date 

undefined 22 septembre 2022 undefined 19h35

La Rédac'

Avant-propos : sachez que si vous n’avez rien à dire à l’autre, c’est que la personne n’est pas faite pour vous. Mais sachez également que vous pouvez quand même l’avoir et nous allons vous dire comment. 

Lui parler de lui / d’elle

En vérité, tous les sous-titres de cet article pourraient s’intituler ainsi. Car même quand vous lui parlerez d’une infection nosocomiale (on vous le déconseille), il doit y avoir un rapport avec sa petite personne.

Sachez qu’un rendez-vous galant, surtout passé un certain âge, n’est rien d’autre qu’un rituel pour rehausser son estime de soi, en continuelle baisse, surtout chez les personnes célibataires. Alors allez-y, ne m’écoutez pas, n’en faites qu’à votre tête, racontez votre voyage pourri au Japon, et même si il acquiesce à toutes vos phrases d’un sourire aussi sincère que les larmes d’Obama, en réalité, votre interlocuteur n’en a que faire et pense à ce qu’il va manger ce soir devant la télé en rentrant. Sans vous, cela va de soi.

En cas de blanc, la question ultime

Demandez à la personne si elle a des frères et sœurs. C’est la question bingo. Vous êtes assuré d’une conversation d’une heure sur la famille et les amis. Là, vous pouvez lâcher tous vos talents de psychologue niveau Biba pour commencer à décrypter le mode de fonctionnement de votre proie.

Question ultime alternative si pas de frères et sœurs : "Tes parents sont-ils toujours ensemble" ? C’est un peu personnel et peut-être parfois touchy, mais justement : quelqu’un qui rentre dans le dur, c’est quelqu’un qui s’intéresse à tout, et qui n’a pas peur d’aborder des sujets difficiles.

A éviter : les sujets dits "environnants"

En général, lorsqu’un blanc surgit de nulle part, on a tendance à chercher le sujet le plus proche. On lève les yeux, on voit la bière que boit l’autre et on l’interroge directement sur sa consommation d’alcool. Il n’y a rien de moins sexy et cool, et en plus ça se voit que tu rames. Que faire dans ce cas ? L’exception qui confirme la règle, un être un peu original et drôle qui rode dans le décor. Vous pouvez gentiment vous foutre de sa gueule. Mais attention à ne pas aller trop loin. Par exemple, ne vous moquez pas d’un clochard ou d’une vieille dame, chacun son humour, et le vôtre est vraiment naze.

Voici en exclusivité une liste des sujets à éviter cautionnée par Dominique Strauss-Kahn :

-La politique -Les grèves -La musique (à part si vous vous rendez compte que vous aimez la même, ou que vous avez 15 ans) -Cyril Hanouna (si elle adore, vous êtes foutu) -Le boulot, et surtout la célèbre question "qu'est-ce que tu fais dans la vie ?" ou "t'as fait quoi aujourd'hui ?" -Les ex -L'argent et surtout la question "Combien tu gagnes ?" -Passions et hobbies (rédhibitoire) -Drogues et alcool, deux sujets qui font vraiment pitié

Solution unique en cas de blancs répétés 

Si vraiment vous n'y arrivez pas, ne cherchez pas midi à quatorze heure, recommandez une bière (oui, vous avez bien lu) et parlez de sexe. Pas de sexe beauf, pas de sexe sale, prenez votre air le plus gêné et posez la seconde question magique : « Et ça fait longtemps que tu es sur Tinder ? » ou encore mieux « Tu vas souvent sur Tinder ? » Que vous mentiez ou disiez la vérité, cette conversation mènera automatiquement à une discussion, plus ou moins poussée selon les personnalités, sur le sexe, un sujet où il n'y aura jamais de blanc. Du moins pas maintenant. Et là, je vous laisse faire le reste, j'ai résolu votre problème de sujets de conversation, je suis pas magicien non plus.