Océan : attention danger !

Courant, vagues ou méduses... On ne le répétera jamais assez : l'océan est dangereux. Mais savoir identifier les risques, c'est être capable de mieux les appréhender. Petit point sur les règles d'or à observer pour limiter le danger.


Une forte houle sur les côtes Atlantique a pris au piège pusieurs baigneurs ce week-end. Au Porge, notamment, un homme de 30 ans dû être évacué par hélicoptère dans un état grave, nous apprenait Sud Ouest ce jour. Loin d'être isolés, ce type d'accidents posent la question du danger de nos côtes où l'on déplore plusieurs cas de noyade, chaque année, en saison estivale. Pour se prémunir des risques, il suffit d'observer quelques règles de sécurité, comme nous expliquait ce jour le Président de le la Sécurité Nautique Atlantique, Patrick Grellier.


Se baigner dans une zone surveillée

Si vos réflexes de citadins blasés vous poussent à fuir ces hauts lieux de concentration, votre instinct de survie devrait vous y reconduire fissa. Car, oui, il en va de votre sécurité les gars ! Simples à identifier, les périmètres surveillés par des Maîtres nageurs sauveteurs sont circonscrits par des fanions bleus. Ces derniers seront déplacés en fonction de la marée, dans les zones de vagues, afin de limiter les interventions des secours. 

Savoir repérer les baïnes

Responsables de nombreux accidents sur les côtes sablonneuses en Aquitaine, les baïnes sont un phènomène pourtant bien connu des plagistes locaux. Ces cuvettes d'eau creusées entre les bancs de sable et la plage sont sources de danger lorsqu'elles sont recouvertes par la marée. L'eau s'échappe alors violemment vers le large, générant ainsi un courant qui entraine les baigneurs loin de la plage. Assez facile à repérer, "les lieux de fort courant correspondent à l'endroit où il n'y a pas de mousse, donc pas de vagues" indique Patrick Grellier. Le sauveteur rappelle également LA règle élémentaire en cas de prise dans l'un de ces courants : "ne luttez pas ! Si vous vous sentez partir au large, laissez-vous porter en tentant de vous signaler à des personnes sur la plage".

baineLacanau Surf Info

Surveiller les marées

Tous les 15 jours, nos côtes sont soumises à d'importantes marées. En Atlantique, elles durent à peu près 6h. Mais c'est entre la troisième et la quatrième heure que la moitié de l'eau revient, entraînant des vagues et un courant puissants. En raison de nos heures de marées, ces phénomènes violents interviennent généralement en milieu, voire en fin d'après-midi, soit à une heure d'affluence forte. Prudence recommandée !


Attention aux vagues

A marée haute en fin de journée, vous pourrez vous retrouver confronté à des rouleaux de bord. "Les promeneurs peuvent très bien être au sec, et recevoir soudainement une vague de 2 mètres sur la tête" souligne le sauveteur. Si ces vagues de bord sont rarement source de noyade, elles peuvent en revanche causer des traumatismes ou des luxations de l'épaule. Un conseil, si vous la voyez arriver : mettez-vous en boule, afin de limiter les prises !

Alerte, méduses signalées !

Généralement bénignes, les piqûres de méduses peuvent êtres douloureuses. Leur présence sera signalée par une flamme rouge. Si vous en croisez une en mer, un  conseil : regagnez la plage, car s'il y a une méduse, il est vraisemblable qu'il y en ait d'autres...

Enfin, si vous apercevez un baigneur en difficulté : composez l'unique numéro de téléphone en mer : le  196