Connaître votre type d'attachement peut sauver vos relations amoureuses

undefined 7 juillet 2023 undefined 19h13

Flora Gendrault

Tout part d’une étude publiée par la Southern Methodist University en 2010 : plusieurs chercheurs ont défini trois manières de s’attacher, qui changent notre rapport à autrui dans une relation amoureuse. Le cas de Nicole Philipp, une social media strategist de 30 ans interrogée par le HuffPost, est significatif : cette dernière explique qu’avant sa thérapie, elle se braquait dès que quelqu’un s’intéressait à elle, ne pouvant pas approfondir un crush réciproque avec une personne sans sentir son corps envoyer des signaux rouges. 

Un phénomène fréquent, qui n’est pas anodin et pourrait tenir à notre manière de nous attacher aux gens. On vous vulgarise ces trois types d’attachement, parce qu'on est sympa et qu'on vous souhaite du love sans désagrément


Définir son type d’attachement pour pouvoir aimer sereinement

Le premier attachement est appelé "anxieux", et renvoie aux personnes ayant peur du rejet et de la méfiance dans une relation interpersonnelle. Consultée par le Huff, la psychologue Shaura Gahlawat précise que ces personnes veulent « un haut niveau d’intimité, se sentent souvent inquiètes à propos des sentiments de leur partenaire et recherchent surtout а être rassurées ». Si vous vous reconnaissez dans l’attachement anxieux, communiquez avec votre partenaire sur votre peur de l’abandon, de manière à pouvoir envisager la relation de manière plus sereine. Surtout, posez-vous les bonnes questions, et ne restez pas avec elle·lui simplement pour la sécurité qu’il·elle vous procure.

Le second est son opposé : c’est l’attachement "d’évitement". Il concerne les personnes qui ont tendance à être très autonomes et à ressentir une peur de l’engagement. « Les personnes avec ce style d'attachement peuvent avoir des difficultés à laisser transparaître leurs émotions et peuvent être mal а l'aise avec l’idée d'être plus vulnérables en confiant leurs sentiments ou en les recevant. » Cet attachement demande alors de prendre du temps et du recul sur les avantages et les inconvénients que vont vous apporter une relation. Ne paniquez pas, vous resterez tout autant autonome dans votre couple si la personne en face de vous sait respecter votre indépendance.


Des comportements anxieux et d’évitement

Le troisième combine les deux précédents : ce type d’attachement touche les personnes qui « peuvent exprimer à la fois des comportements anxieux et d’évitement, de manière spontanée », c’est l’attachement "désorganisé", aussi qualifié de méprisant ou craintif. « Ces personnes peuvent rechercher une certaine proximité avec leurs partenaires, mais décider brusquement de se retirer ou d'avoir des réactions agressives et craintives lorsque ceux-ci se rapprochent. » Il peut correspondre au cas de figure de Nicole Philipp. Vous vous reconnaissez dedans ? Qu’est-ce que vous êtes dur·es à suivre ! Apprenez à comprendre vos sentiments, et surtout à les accepter. N’ayez pas peur de l’avenir, et surtout, savourez les belles choses qui s’offrent à vous, vous les méritez

via GIPHY