Bordeaux première ville de France à rouvrir ses musées au public ?

  • La Rédac'
  • Société
  • Publié le 18 Février 2021 à 11h52
Museum de Bordeaux

Soucieuse de rouvrir au plus vite ses musées, la Ville de Bordeaux propose de tester un protocole sanitaire qui pourrait être dupliqué au niveau national.

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, vient d’adresser un courrier à Roselyne Bachelot, Ministre de la culture et de la communication, afin de tester dans les musées gérés par la Ville, un nouveau protocole sanitaire et permettre la réouverture des établissements culturels. La Ville de Bordeaux propose de mettre en place des conditions sanitaires optimales, à raison de 10 m² par personne, des horaires de visite décalés, des flux distincts de visiteurs et un logiciel de réservation en ligne afin de permettre leur réouverture au public dans les meilleurs délais.

Un protocole expérimental unique en France

 La Ville propose de pouvoir tester ce protocole en lien avec un groupe de suivi rassemblant les services de l’Etat, les autorités sanitaires et le corps médical, pour vérifier sa viabilité et permettre sa réplicabilité à l’échelle nationale« Nous demandons la possibilité de rouvrir sans tarder et graduellement, en limitant les jauges plutôt qu’attendre une ouverture massive », indique Pierre Hurmic.

En appui de la gestion de crise, la Ville anime depuis plusieurs mois, un Conseil de résilience sanitaire composé de 19 membres : médecins et professeurs en médecine représentant différentes spécialités, spécialistes reconnus dans le champ des sciences humaines et sociales (économiste, avocat, sociologue, philosophe, démographe etc.). Celui-ci pourrait être mobilisé pour accompagner l’expérimentation de ces nouveaux protocoles dans le cadre de réouvertures progressives, au sein d’un groupe de suivi associant également les services de la DRAC et les autorités sanitaire et préfectorale.

7 musées ou espaces d'exposition

Bordeaux est riche de 7 musées ou espaces d’exposition municipaux : le Musée des Beaux-Arts, le Musée des arts décoratifs et du design, le CAPC musée d’art contemporain, le Musée d’Aquitaine, le Muséum, la Base sous-marine et le jardin botanique. Une politique active de présence auprès des publics a été mise en place durant la fermeture : expositions numériques, conférences en ligne, mais aussi interventions des médiateurs directement auprès des élèves dans les classes.

Mais « il est aujourd’hui urgent de donner la possibilité au public de renouer avec une offre culturelle permettant de s’ouvrir au monde. C’est une des conditions sine qua non pour que les restrictions sanitaires puissent encore être tolérées pendant quelques mois ». Aussi, on vous annonçait il y a quelques jours la réalisation de 12 concerts tests en Nouvelle-Aquitaine. Les Bassins de Lumières ont également annoncé de jolies nouvelles en perspective. 

 

Fin des articles