Des animaux entiers mis sous cellophane dans un grand supermarché

undefined 2 novembre 2020 undefined 17h00

Chloe D


Le spectacle n'est pas réjouissant. Lièvres avec leur fourrure, faisans, coqs, poules... des dizaines d'animaux entiers sous vide, parfois juste la tête coupée. Les photos font froid dans le dos et les internautes se sont ligués pour faire réagir le supermarché qui s'est rapidement exprimé sur le sujet : « Le magasin s'excuse auprès des personnes qui ont été heurtées » ; les produits ont ensuite été retirés des rayons. 

Le site d'actualité Mr Mondialisation a rendu l'info publique dès le lendemain en précisant que l'origine indiquée sur les emballages était "Belgique", plus incompréhensible encore. 

Pendant ce temps dans un E.Leclerc... Alors certains pourraient se dire "Ce sont des chasseurs locaux qui ont...

Publiée par Mr Mondialisation sur Samedi 31 octobre 2020

Le fait questionne et les avis divergent... Si la démarche a pu en choquer plus d'un, beaucoup considèrent qu'elle peut avoir un effet positif sur notre façon de consommer de la viande en confrontant tout un chacun à ce qu'elle est vraiment : un animal avec des pattes, un pelage, une queue. Globalement, voir un animal sous sa forme "naturelle" et devoir le dépecer soi-même, ça coupe la faim de quelques personnes.

Petit florilèges de commentaires sur le sujet : 

Les jmenbalek embêtés :
« Rien à faire de tuer un lapin si c'est pour le manger, mais faut enlever la peau après et on a pas les compétences pour ça donc c'est chiant »

Les lucides :
« Scoop : la viande et le poisson sont en fait des morts, on dit parfois aussi des cadavres, le fait de les découper en filets mignons n’y changera rien. »

Les positifs :
« Je trouve ça très bien au contraire, au moins les gens auront peut-être conscience qu'ils achètent un cadavre et non "de la viande". »

« Les gens prendront peut-être conscience qu'ils mangent des cadavres d'animaux, puisque sous forme de nuggets, de tranches de viande ou de panés, ils ne font plus le lien. Ce n'est pas l'objectif de Leclerc, mais je trouve ça "bien" ! »

Les choqués :
« C est pas vrai ? Mais c'est quoi cette folie écoeurante »


Bref, tout le monde a son mot à dire. Aujourd'hui, on se demande quel était l'objectif de Leclerc avec cette opération, car l'enseigne a seulement présenté ses excuses. On a du mal à croire que tout cela avait un but pédagogique car finalement, ce sont des kilos de viande qui ne vont pas se vendre tels quels. 

Les photos en question :