Timing parfait : les moustiques-tigres sont de retour à Bordeaux 

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 29 Avril 2021 à 13h40

Confinés depuis la nuit des temps (ou presque), on pensait être à l’abri. Comme chaque année, lorsque le mois de mai pointe le bout de son nez, voilà que le moustique-tigre sort de sa tanière pour venir nous dévorer les membres sans y être invité. Sortez les bombes et les boules quiès, les sales bêtes sont arrivées à Bordeaux !

Vous pensiez être au bout de vos peines avec ce confinement qui n’en finit pas ? Que nenni : voilà que les moustiques débarquent en ville pour vous dévorer les bras, les jambes et les chevilles (pourquoi aiment-ils autant les pieds, c’est à la limite du fétichisme…). Et pas n’importe quels moustiques mais les moustiques-tigres soit les plus agressifs de tous. Si c’est pas parfait ça….

Vigilance rouge aux bêtes noires ! 

Au 1er mai 2020, il était de nouveau implanté dans 58 départements en FranceLe département de Gironde vient d’être placé en vigilance rouge aux moustiques-tigres par le site spécialisé Vigilance-moustique qui recense le nombre de cas dans chaque département de France. 

Comprenez : les moustiques ont débarqué en masse dans le département et ont débuté leur traditionnelle récolte de sang. Bon, on n’est pas les seuls dans cette situation puisque l’intégralité de l’Hexagone (Corse comprise) est concernée par cette invasion à l’exception de la partie nord du pays. Reconnaissable de tous avec ses rayures blanches et noires, l'insecte de 5 mm, en plus de provoquer rougeurs et démangeaisons, peut également véhiculer des maladies comme le chikungunya, la dengue et le virus Zika. L'an dernier, il avait été signé 61 cas de dengue en Nouvelle-Aquitaine, et 830 en France.

Vigilance aux eaux stagnantes 

Conseil d'ami, la ponte des moustiques-tigres se fait toujours dans les eaux stagnantes, il est donc préconiser par l'ARS de vider tous les objets pouvant retenir l’eau de pluie en extérieur, comme les brouettes, les arrosoirs ou jeux d’enfantLa bonne nouvelle c’est que ce foutu volatil ne nous refilera pas le Covid-19. Préparez les moustiquaires, les bougies à la citronnelle et surtout les boules quiès : ça va saigner !

via GIPHY

Toutes les infos par ici.

Fin des articles