Nicolas Bedos fait l’objet d’une enquête préliminaire pour « agressions sexuelles et viol »

undefined 19 juillet 2023 undefined 14h23

Heloise Pitot

Selon les informations dévoilées mardi 18 juillet 2023 dans les colonnes de Médiapart, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « agressions sexuelles et viol » le 5 juillet 2023 contre le réalisateur français Nicolas Bedos. Le média divulgue ainsi plusieurs nouveaux témoignages de femmes à l’encontre du cinéaste.


Une affaire déjà en cours

Le réalisateur est déjà impliqué dans une affaire. Il doit en effet comparaitre devant le tribunal correctionnel de Paris en février 2024 pour « agression sexuelle en état d’ivresse » sur une femme en boîte de nuit en juin dernier. Il lui aurait touché les parties intimes par-dessus son pantalon. Son avocate, Julia Minkowski avait déclaré qu’ « un tel geste, dont il n’a pas le souvenir, qui se serait produit sur la piste de danse d’une boîte de nuit, n’a pu être qu’accidentel sous l’effet de l’ébriété ». 

Il risquerait pour cette seule affaire, 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.


Trois nouvelles plaintes

Médiapart dévoile alors trois témoignages de femmes accusant Nicolas Bedos « d’agressions sexuelles et de viol ». L’une d’elle explique qu’elle aurait été violée au domicile familial du réalisateur à Neuilly-sur-Seine en 1999. Âgée de 26 ans et serveuse à l’époque, les faits se seraient produits alors qu’ils entretenaient une relation amicale.

Une autre témoignage explique, qu’une femme et Nicolas Bedos entretenaient eux aussi une relation amicale de longue date. « L’agression sexuelle » aurait alors été commise en 2017 dans une maison de vacances. À propos de ces trois nouvelles accusations, l’enquête préliminaire déterminera s’il n’y a pas d’autres victimes et si les faits ne sont pas prescrits.

À noter que le réalisateur est présumé innocent jusqu’au verdict final.