Madame Pee installe ses premiers urinoirs féminins en Gironde

Vous êtes tranquillement en train de vous balader quand une envie soudaine pointe le bout de son nez. Vous n’avez pas d’autres choix que de patienter dans une file d’attente interminable menant à des WC où l’hygiène est souvent déplorable. Pas de panique, le calvaire est bientôt fini puisque Madame Pee est à la conquête de l'hexagone et pourrait, on croise les doigts, installer ses merveilles chez nous.

Finie la cabine de chantier en plastoc et les pauses clandestines entre deux voitures, on a la solution à tous vos problèmes. Plébiscitée depuis son lancement, Madame Pee est le premier urinoir mobile imaginé par les femmes et pour les femmes. Ses maîtres-mots ? Propreté et rapidité !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par madamePee (@madamepee)

6 fois moins d'attente pour faire sa pause pipi 

Son secret réside dans le concept "no-touch" de ces toilettes sèches. Dans cette petite cabine rouge vive, on y rentre par le côté, on accroche son sac, on se tient au-dessus d’une cuvette en forme de bec et on jette le papier dans une large poubelle opaque. Résultat, une trentaine de secondes sans les mains. Une petite invention révolutionnaire qui réduit de trois fois le temps d’une pause pipi et de six fois l’attente devant les toilettes.

Après les festivals, les centres-villes ? 

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. En moyenne, une femme se rend aux toilettes faire pipi environ 8 fois par jour. Partant de ce postulat, les urinoirs mobiles ne peuvent être qu'un franc succès. Madame Pee a déjà fait ses preuves à Paris et dans les festivals grand public comme la Braderie de Lille, le Hellfest Festival ou Solidays. Si elle surfe sur la vague de l'évènementiel, Madame Pee souhaiterait, à terme, conquérir les grandes villes de France

Et la Gironde semble déjà au rendez-vous en ayant commandé un urinoir féminin 
au lycée Jean-Renou à La Réole, en Gironde. L'objectif ? Collecter l'urine des lycéennes pour la transformer en engrais de Toopi Organics. D'autres établissements publics se disent intéressés. Plus tard, le concept pourrait se déployer en centre-ville de Bordeaux comme c'est déjà le cas dans la capitale. Résolument plus hygiénique, plus green, plus engagée et plus rapide, Madame Pee réduit l’inégalité profonde entre les hommes et les femmes dans l’accès aux sanitaires publics. Aux grands maux, les grands remèdes !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par madamePee (@madamepee)

Site internet

Fin des articles