Indemnité inflation : 38 millions de Français recevront 100€ en décembre

L'indemnité inflation de 100€ promise par le gouvernement sera bel et bien versée cet hiver. Un soulagement pour 38 millions de Français ? Pas vraiment.

Le Parlement vient d'approuver définitivement ce mercredi 24 novembre l’indemnité inflation de 100€ prévue par le gouvernement pour plus de 38 millions de Français. Annoncée fin octobre, cette dernière sera versée aux salariés, indépendants, retraités, chômeurs, allocataires des minima sociaux et étudiants boursiers percevant moins de 2 000€ nets mensuels. Une mesure pour aider les ménages à faire face à la flambée des prix de l’énergie. En bref, une goutte d’eau dans l’océan. Autre problème et pas des moindre : la prise en compte du seul revenu individuel pour le versement de la prime et non celui du revenu du ménage. Par exemple, une mère célibataire percevant 2050€ net par mois ne touchera pas l’indemnité, contrairement à une salariée à 1950€ en couple avec une personne à la rémunération supérieure. 

Une mesure éphémère et mal ciblée

L’indemnité inflation figure dans le second projet de loi de finances rectificative pour 2021 votée à l’Assemblée Nationale. Le montant de 100€ permettra de couvrir l’impact moyen de la hausse du carburant par rapport à la moyenne 2018-2019 si les prix devaient se maintenir à leurs niveaux actuels pendant un an (80€) et de limiter les effets sur le pouvoir d’achat de la hausse des prix de certains produits. Une prime éphémère qui sera versée automatiquement en une seule fois dès fin décembre et sera défiscalisée.

Fin des articles