Ces mots que les Bordelais ne prononcent pas comme les autres

  • Marie
  • Insolite
  • Publié le 13 Avril 2022 à 10h05

Bordeaux, le Sud-Ouest, l'accent un brin chantant de nos anciens et nos expressions bien à nous. On adore, on en est fiers et on s'en fiche que le reste du pays se moque gavé de nous parce qu'on dit gavé. Petite rétrospective de ces mots qu'on prononce pas toujours comme le reste de la France.

Pain au chocolat

Le grand classique qui va relancer un débat mais nous, on sait que l'on ne se trompe pas. C'est chocolatine ! Ce sont les autres qui se trompent. On en est fier de notre chocolatine.


Sac

Le fameux sac en plastique que l'on demande dans un commerce... Chez nous, c'est une poche un point c'est tout. Et puis ça amuse la galerie quand on demande une poche pour notre chocolatine (ce que l'on ne fait jamais puisque la chocolatine on la déguste en se baladant le long des quais qui bordent la Garonne). Du coup, retenez bien ce mot : POCHE !


Rose

Ou même la prononciation du -o tout seul. rose se prononcerait rôse mais nous, on dit "rause". C'est chantant, c'est plus joli, c'est sexy comme une culotte en dentelle rose. Sachez que quand vous allez à Toulouse, vous allez dans la "Ville Rauze".

via GIPHY

Enki ! 

Signification : "Put*** de m****". C'est l'expression la plus bordelaise de toutes. Elle peut aussi être l'abréviation de "enculé". Toujours aussi vulgaire nous direz-vous ... Pourtant le bordelais ne rechigne pas à l'utiliser en toute circonstance. En ce moment "Oh enki, il gèle ce matin". 


Un/Hein

Bon nombre de français ne font pas la distinction entre les sons "un" et "ein", ils le prononcent "ein". Mais nous, on l'entend cette différence, du coup, on a décrété que c'était eux qui se trompaient, pas nous ! Et ça fonctionne aussi avec "à jeun" et "Agen". Pour l'anecdote, une amie ayant grandi en région parisienne m'a dit un jour qu'elle devait aller faire une prise de sang "à jeun", sauf qu'avec sa prononciation bizarre, j'ai compris "Agen". Mais pourquoi donc avait-elle besoin d'aller à Agen pour faire une prise de sang milediou ?

Faire de l'essence 

Le Bordelais étant chauvin, il peut parfois penser qu'il a tous les talents. Et celui de fabriquer l'essence en fait partie. Décidément, rien ne lui est impossible ! 

via GIPHY


Moins

D'accord, on aime bien prononcer toutes les lettres des mots. Non mais attendez aussi, si on les écrits, il faut bien les faire vivre. Alors le -s de "moins", on le prononce. Pas de jaloux !

Ça daille 

Meaning : "Ça craint" ! Et le Bordelais étant un peu râleur sur les bords, il l'emploie relativement souvent. Force est d'admettre que ça lui va bien, mais que ça le rend parfois encore plus antipathique...

Faire key 

Un petit peu moins répandue, mais bien de chez nous, l'expression "faire key" signifie "faire attention". On l'utilise quand on parle de quelqu'un qui peut se révéler un peu casse-berles (autre néologisme inventé de toute part par le Bordelais pour décrire quelqu'un de "casse-couilles"). 

via GIPHY

Gavé

On ne le présente plus. La France entière nous résume à ce terme qui traduit plutôt bien l'excessivité dont on peut faire preuve parfois. Souvent ... 

Coffre

Un grand classique là aussi : la poche qui contient les chocolatines va directement dans la malle... de la voiture ! Et oui, le coffre devient malle. Et puis c'est tout !

via GIPHY

Et si tu en veux encore, voici notre petit dictionnaire des expressions bordelaises. On ne s'en lasse pas ! 

Fin des articles