Jaqen Tuki : bières et poulet frit cours Victor-Hugo !

© Thomas Dircks

Cocorico ! Une étonnante adresse a pris place derrière la verrière dorée gigantesque du cours Victor-Hugo. Elle n'est autre que Jaqen Tuki, le nouveau paradis flambant neuf des épicuriens gourmands. À la carte ? Un bar à bières couplé d'un restaurant de poulet. Le combo gagnant ! 

Déjà un mois que s'est installé Jaqen Tuki, le nouveau temple de la bonne bière et du poulet frit à Bordeaux. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que son concept (et sa devanture en or) ne laisse personne indifférent. Chaque soir, dès que la pénombre s'empare de la ville, les passants se laissent happer par la vitrine étincelante et un brin futuriste de la nouvelle adresse. Mais que se cache t-il derrière cette gigantesque vitre sous-jacente au parking Victor Hugo ? 

C'est justement au nez que se repère le dernier né du quartier. Et pour cause, le petit frère du bar à bière de Pey Berland dispose d'un atout de choc : à la dégustation des meilleures bières artisanales de la région et d'Europe - pas moins de 15 bières pression - l'enseigne ajoute une cuisine simple, maison et surtout irrésistible : le poulet frit, et ce, à toutes les sauces ! 7, pour être exact et toutes faites maison par le chef Clément Duport en personne.

Le poulet : un produit universel et indémodable

Vous connaissiez sans doute Jaqen Craft Beer, son aîné précurseur de bières artisanales et du monde qui met la ville sous pression depuis 4 ans. Fort du succès de l'établissement et face à une adhésion totale des Bordelais à l'esprit "Jaqen", ses associés ont décidé d'élargir le concept. "On s'est demandé quel produit universel et indémodable s'associait bien à la bière et n'était pas démocratisé à Bordeaux". L'idée d'un bar à poulet avec craft beer est alors devenue une évidence.

Sur place, on déguste du poulet frit (fermier des Landes, élevé en plein air) version Goku (à la marinade japonaise), Smoke (fumé au bois d'hêtre) ou encore Tuki (panée et désossée) ou des sandwichs briochés prénommés Long Bun version chicken ou raclette. Frites natures, parsemées de pesto ou avec cheese et coleslaw ponctuent la carte des sides. Ajoutées à cela des bières de soif (une lime basilic bien fraîche ou une stout bien charpentée) et de dégustation (la Pilsner 13% vieillie en barrique avec des matières nobles) qui oscillent entre 4,5€ et 11,5€.

Thomas Dircks

Service en continu du mardi au samedi

Si le duo chicken/beer nous fait de l'oeil, la décoration de l'adresse ne passe pas pour autant inaperçue. La décoration et l'aménagement ont été sciemment étudiés par l'agence bordelaise Dircks. L'atmosphère est épurée, minimaliste et 100% design. Pour parfaire le tableau, l'adresse se dote d'une capacité d'accueil de 50 personnes à l'intérieur (confortablement lovées sur des assises grises en acier) et 50 à l'extérieur en terrasse sur un cours en pleine mutation, volontairement choisi pour son âme et son esprit de quartier. 

Alors ces prochains jours à la débauche, c'est tout frétillants que nous irons découvrir une adresse novatrice et gourmande qui se distingue par sa convivialité et son audace. Ça va brasser sévère. Roule ma poule ! 

Thomas Dircks

Jaqen Tuki
117 bis cours victor hugo, 33000 Bordeaux
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 00h

Page Facebook

Fin des articles